GUCKERT Emile Antoine

Commentaires (2) Portraits de Malgré-Nous

 

jpg_Guckert_Emile.jpg Emile Antoine GUCKERT

 Né le 9 novembre 1911 à Stras­bourg.

 Profes­sion : Employé à la Mairie de Stras­bourg.

 Marié, père de deux enfants. Il rési­dait à Altorf (Bas-Rhin au moment de son incor­po­ra­tion de force le 20 février 1944 (Matri­cule –1594 – G.E. u. A. B. 47).

Affecté au „Grena­dier Ersatz und Ausbil­dung Bataillon 47“ à la caserne Scharn­horst de Lüne­burg, Alle­magne du Nord.

Muté le 4 août 1944 à la 6. Kp. / Gren. Rgt 552, porté disparu depuis cette date.

• La fiche WAST le dit muté le 1er octobre 1944, à titre admi­nis­tra­tif, au Gren. Ers. Btl 365 (motif non indiqué)
• La Croix Rouge alle­mande le dit fait prison­nier par l’ar­mée russe, au cours du mois d’août 1944
• Un survi­vant rapa­trié nous a dit qu’E­mile GUCKERT était blessé à la hanche gauche. Hospi­ta­li­sa­tion ? Aucune trace trou­vée dans aucun laza­ret à ce jour !

 Lieu de capti­vité : d’après la Croix Rouge alle­mande, un camp parmi les 28 camps des envi­rons de Brest-Litovsk !

 Disparu depuis le 3 août 1944 au front de l’Est à RIGA.
Décès probable : dans un camp sovié­tique à Brest-Litovsk en décembre 1946.

 Veuve : Anne-Marie née EYDER, restée veuve.

 Orphe­lins : deux filles : Marie-Chan­tal, née le 11 juin 1939 et Elisa­beth, née le 20 août 1943

 Services dans l’Ar­mée française : incor­poré le 2 septembre 1939 au 237ème régi­ment d’in­fan­te­rie. Grade : Sergent démo­bi­lisé le 27 juillet 1940 au Châte­let.

Aucun autre rensei­gne­ment ne nous est connu.

* Claude Herold nous a aima­ble­ment commu­niqué la fiche du Volks­bund (merci !) :

 Nach­name: Guckert

 Vorname: Emil

 Dienst­grad: Grena­dier

 Geburts­da­tum: 09.11.1911

 Geburt­sort: Stras­bourg

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum: 12.1946

 Todes-/Vermiss­te­nort: Brest

Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen ist die o. g. Person seit 12.1946 vermißt.

* Gérard Schutz nous signale qu’il figure sur le Monu­ment aux Morts d’Al­torf (site Mémo­rial GenWeb).

2 Responses to GUCKERT Emile Antoine

  1. M. Dominique Wind dit :

    Bonjour,
    Le Site « Mémoire des Hommes » a publié la fiche d’Emile Guckert sur laquelle est porté la mention Tué à Riga courant août 1944 (réf. document Service Historique de la Défense à Caen). Cette fiche porte le n° 323284 ; jugement déclaratif de décès au Tribunal de Saverne le 6 mars 1950. Guckert a été déclaré « Mort pour la France » le 9 avril 1952 (Ordonnance n° 45-2717 du 2 novembre 1945 relative aux actes de décès des militaires et civils « morts pour la France », article 1-10ème). Des interrogations subsistent : tué à l’ennemi, blessé, disparu, prisonnier de guerre non reconnu par l’URSS comme incorporé de force, décédé des suites de sa blessure ou de maladie(s) consécutive(s) aux conditions de captivité et de travail ?

    • Nicolas Mengus dit :

      Bonjour,

      Son dossier au PAVCC de Caen contient peut-être cette information puisqu’il y a supposition d’une disparition en captivité ? Emile Guckert a été jugé mort en août 44, ce qui signifie que, dans les faits, il a encore donné de ses nouvelles ou qu’il a encore été vu vivant à cette époque. Il a pu mourir peu après ou bien plus tard. Pour l’administration allemande, il est toujours porté disparu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.