CASPAR Joseph

Commentaire (1) Les incorporés de force face à leur destin

 

jpg_Caspar_portrait.jpg Joseph Caspar, né à Frie­dol­sheim le 21 décembre 1924, est appelé au Reich­sar­beits­dienst, puis incor­poré de force dans la Wehr­macht. Sur le front en Ukraine, il se rend aux Russes.

Trans­féré au camp de Tambov, son état de santé est tel qu’il est déposé dans la baraque 22, la baraque des morts.

C’est une connais­sance, Cons­tant Litzel­mann, de Lupstein, qui remarque de justesse qu’il n’était pas mort. Il est envoyé à l’hô­pi­tal de Kirsa­nov et va progres­si­ve­ment retrou­ver ses forces ; sur 26 mois de capti­vité à Tambov, il en a passé 16 à Kirsa­nov.

Il rejoint ses foyers le 21 octobre 1945.

jpg_wagon_URSS.jpg
Ci-dessus : Type de wagon dans lequel a été convoyé Joseph Caspar lors de sa capti­vité en URSS. (Coll. J. Caspar)

One Response to CASPAR Joseph

  1. Caspar dit :

    Une anecdote horrible parmi d autres

    Mais tellement émouvante quand il me racontait les horreurs de la guerre plus en détails
    Je me souviens de ces yeux qui brillaient dès qu’il commençait à parler de ça guerre ….
    Lui, cette homme, le tôliers de la famille toujours droit dans ces bottes , j avais le sentiment qu il avait tout vécu dans ça vie , comme si plus rien ne pouvait l effrayé

    Il nous a quitté pour un monde meilleur
    Mais ça présence reste intacte

    Je pense souvent à toi

    Merci babapa d avoir été mon grand père

    Steve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.