Fran­zousky

Commentaire (0) Actualité

 

Denis Seemann prépare un long métrage consa­cré au parcours d’un incor­poré de force dans l’ar­mée alle­mande, sa capti­vité en URSS et son long retour au pays. Il est actuel­le­ment à la recherche d’un produc­teur et de soutiens finan­ciers.

J’ai écrit le scéna­rio d’un long métrage inti­tulé  » Fran­zousky  » déposé à la SACD.

Il relate la vie d’un jeune qui suivait des études litté­raires pour deve­nir plus tard écri­vain.
Quand la guerre éclate, il doit quit­ter les bancs de l’école pour aller à la guerre, incor­poré dans le Reich­sar­beits­dienst qui le conduira sur le front russe, et ensuite, après avoir été fait prison­nier, à Tambov. Le retour enfin, inter­mi­nable, de sept semaines, jusqu’à retrou­ver sa famille qu’il croyait perdue.

Les ques­tions sont posées concer­nant sa culture, française, alle­mande, alsa­cienne, sur une terre qui a changé cinq fois de natio­na­lité en soixante dix ans. Les rela­tions avec son père, qui a fait la Première Guerre mondiale, incor­poré malgré lui dans l’ar­mée alle­mande, sont complexes. Subis­sant la germa­ni­sa­tion forcée à travers le Nazisme, la ques­tion se pose: peut-on aimer la culture alle­mande quand on la découvre par le Nazis­me…

Je suis à la recherche d’un produc­teur et de soutiens, car je souhaite réali­ser ce film dont le budget reste élevé. Je suis très seul pour l’ins­tant et le sujet est déli­cat à abor­der. Mais je suis très déter­miné, car je travaille sur ce projet depuis un peu plus de trois ans.

Le projet de voyage à Tambov est simple (en appa­rence). Je veux aller là-bas pour m’in­cli­ner sur la seul tombe des enfants de mon village et fouler le sol de ces jeunes qui ont tant souf­fert dans ce camp. J’en­vi­sage d’y aller en train, car je veux voir ce qu’ils ont vu, prendre le temps, ce temps inter­mi­nable pour eux. Paris-Moscou-Tambov, puis retour en passant par Stalin­grad et j’avise ensuite selon ce que je découvre sur place.

Merci pour l’in­té­rêt que vous porte­rez à mon projet.

Voici mes coor­don­nées si vous voulez me contac­ter.

Denis Seemann (Dennis Seeman)

 06 08 07 20 29

 01 70 24 43 38

 Cour­riel : dsee­mann@­hot­mail.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.