GERSTER Alphonse

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

Gerster_Alphonse_allemand.jpg Mon oncle Emile Alphonse Gers­ter, né le 8 septembre 1914 à Tagsdorf, incor­poré de force le 27.7.1943 à Franc­fort/Oder dans la SA Bataillon Ersatz Abtei­lung 75. Il a été blessé au cours de la campagne d’Ita­lie et a passé par plusieurs hôpi­taux ; sa dernière adresse était : Neu Rubin, près de Berlin. D’après les rensei­gne­ments de ses cama­rades qui sont rentrés des camps russes à Rüders­dorf, près de Berlin , m’ont dit qu’il fut réformé de la Wehr­macht des suites de ses bles­sures ; dans ce camp, il était classé groupe nr. 4 (soit infirme total). Il est décédé et enterré dans un Laza­rett à Rüders­dorf le 8 août 1945, à l’époque zone sovié­tique. Il a été déclaré mort pour la France

D’après les docu­ments en posses­sion de la commune de Rüders­dorf, le prison­nier de guerre Alphonse Gers­ter, décédé, fut inhumé en premier lieu dans une tombe indi­vi­duelle « Am frühe­ren Aussichts­turm » im Grab Nr : 637 (bezie­hung­sweise : An der Windmüh­len).

Au début des années 1960, pour des raisons de sécu­rité à l’usine de ciment, les restes des corps des prison­niers et bles­sés de l’hô­pi­tal de Rüders­dorf furent dépla­cés et inci­né­rés au créma­toire de Berlin, Baum­schu­len­weg. Les urnes furent trans­fé­rées dans le cime­tière commu­nal le 09.05.1967.
Le cime­tière se situe sur 200m2, la surface des tombes englobe 104m2. En 1965, le cime­tière fut modi­fié et 8 plaques compor­tant les noms des victimes furent incrus­tées dans le sol.

Un mémo­rial, monu­ment en pierre comporte l’ins­crip­tion : 750 OPFER DES ZWEITES WELT KRIEGES. Sur la 2e plaque à partir de gauche à la 2e ligne à partir du bas se trouve l’ins­crip­tion : GERSTER ALPHONSE 06.09.1914 – 08.08.1945.

Attes­ta­tion de décès :

Rüders­dorf, den, 6 Septem­ber 1948

Bechei­ni­gung

Es wird hier­mit beschei­nigt, das der Soldat Alphonse Gers­ter, gebo­ren 1914, am 8 August in Rüders­dorf bei Berlin, im Militär­la­za­ret 65 522 an Bron­kial­ka­tar und Kräf­te­ver­fall vers­tor­ben und auf dem hiesi­gen Solda­ten­fried­hof unter nummer 637 bestat­tet ist.

Le monu­ment aux Morts de Tagsdorf, récem­ment inau­guré, ne porte malheu­reu­se­ment pas son nom.

Gerster_Alphonse_francais.jpgAlphonse Gers­ter avait effec­tué son service mili­taire à Belfort (15.10.1935), puis à Paris, une lettre du 9.2.1937 à sa sœur à Tagsdorf fait mention : 72 K.A.D.C. PHR Vincennes. Le 8.9.1936 il est nommé ordon­nance chez le capi­taine ROGG au Minis­tère de la Guerre, le 15.09.1937. En 1939 , mobi­lisé pour la guerre, il fut fait prison­nier en 1940 par l’en­nemi et démo­bi­lisé. Une lettre, datée du 28 avril 1940, portait l’adresse : 170.RAP. 1er Bat Secteur postal 320. (Photo prise à Paris, Faubourg Saint-Antoine)

 Cour­riel : jean­louis.gsch­wind@­neuf.fr

* Fiche du Volks­bund trans­mise par Claude Herold :

 Alphonse Gers­ter ruht auf der Krieg­sgrä­berstätte in Rüders­dorf-R.-Breit­scheid-Straße.

 Endgra­blage:

 Nach­name:
Gers­ter

 Vorname:
Alphonse

 Dienst­grad:
Soldat

 Geburts­da­tum:
06.09.1914

 Geburt­sort:
Tagsdorf

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum:
08.05.1945

 Todes-/Vermiss­te­nort:
nicht verzeich­net

* Lien vers Mémo­rial Genweb trans­mis par Gérard Schutz  : http://www.memo­rial-genweb.org/~memo­rial2/html/fr/result­com­mune.php?act=view&insee=00000&pays=France&dpt=00&idsource=99999&table=bp01&lettre=G

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.