HALL Henri

Commentaire (0) Liste des non rentrés, Portraits, Portraits de Malgré-Nous

 

Henri HALL est né le 04/06/1914. Il est décédé le 27/12/1944 à Wern­pe­hart (Luxem­bourg). 

Il est donc tombé au nord du Luxem­bourg, tout près de la fron­tière belge pendant l’of­fen­sive des Ardennes (Rundts­tedt-Offen­sive). L’en­droit (17 habi­tants actuel­le­ment) s’ap­pelle Wempe­r­hardt (commune de Weis­wam­pach ; voir la situa­tion sur inter­net). Le régi­ment d’in­fan­te­rie 60, devenu le Panzer-Grena­dier Regi­ment 60 appar­te­nait en décembre à la 116 Panzer­di­vi­sion qui opérait en ce moment dans les Ardennes (Eiffel).

« Entre le 26 et 28 décembre 20 Alle­mands ont été enter­rés  au cime­tière de Weis­wam­pach (loca­lité près de la Wempe­r­hardt) et 80 Alle­mands dans un pré dans la partie supé­rieure du  même village »  (François Rasqué, Ösling im Krieg, p. 669).

Photos de Fran­cis Risch et rensei­gne­ments aima­ble­ment trans­mis par Marc Tros­sen.

Complé­ments trans­mis par Claude Herold

FPN 26637 E = Panzer­gre­na­dier Regi­ment 60 , 2e Bataillon.

Hein­rich Hall

Geburts­da­tum 04.06.1914

Geburt­sort-

Todes-/Vermiss­ten­da­tum 27.12.1944

Todes-/Vermiss­te­nort-

Dienst­grad Gefrei­ter

Hein­rich Hall ruht auf der Krieg­sgrä­berstätte in Sand­wei­ler.

Endgra­blage: Kame­ra­den­grab

Carte prove­nant de Lexi­kon der Wehr­macht

  • Article des DNA paru le 29 janv. 2022. Source : https://www.dna.fr/societe/2022/01/29/jean-paul-hall-sur-la-trace-de-son-pere?fbclid=IwAR3cnYyBeRt7It4hhECm9D4r336VlThJHu-mF939e2Dbd0e2jBU_0Gzrl_c

Jean-Paul Hall : sur la trace de son père

Ce Saver­nois de 80 ans a eu la chance, après des années de recherches, de retrou­ver la trace de son père qui avait été incor­poré de force dans la Wehr­macht. Avec sa famille, Jean-Paul Hall s’est rendu sur la tombe de son père Henri, inhumé au cime­tière mili­taire de Sand­wei­ler au Luxem­bourg.

Soutenu par toute sa famille, son épouse, ses enfants et petits-enfants, Jean-Paul Hall s’est rendu, le 29 novembre dernier, au Luxem­bourg sur les traces de son père, Henri Hall, né le 4 juin 1914 à Saverne. Incor­poré de force dans la Wehr­macht en tant que capo­ral, ce Saver­nois « Malgré-nous » est tombé pour la France le 27 décembre 1944.

Son fils, Jean-Paul Hall, né le 29 janvier 1942 pendant la Seconde Guerre mondiale, ne l’a que très peu connu. Mais il n’a eu de cesse, une fois adulte de connaître son histoire.

Les recherches ont permis à Jean-Paul Hall et ses descen­dants de savoir que leur aïeul était tombé au combat à Wempe­r­haardt, au Luxem­bourg, tout près de la fron­tière belge pendant l’of­fen­sive des Ardennes. Il repose en paix au cime­tière mili­taire de Sand­wei­ler où toute la famille a eu l’oc­ca­sion de se rendre pour se recueillir. Un voyage chargé en émotions.

« Nous sommes tous heureux d’avoir partagé ce moment en famille avec lui, pour enfin nous recueillir sur cette tombe après tant d’an­nées, 76 ans, sans savoir où il était !  » confie l’un des fils de Jean-Paul, Chris­tophe Hall. La famille Hall a été aidée dans ses recherches par l’as­so­cia­tion des « Malgré-nous » d’Al­sace et Nico­las Mengus, remarquables pour leur travail, leur effi­ca­cité et leur réac­ti­vité. Tout comme les béné­voles du Luxem­bourg, Marc Tros­sen et François Risch.

Docu­ment remis

Aujourd’­hui entouré par les siens, Jean-Paul Hall fête ses 80 ans, serei­ne­ment. Il est né le 29 janvier 1942 à Saverne. Le dyna­mique octo­gé­naire a fait toute sa carrière au tribu­nal de grande instance de Saverne, en qualité de gref­fier pendant une quaran­taine d’an­nées. Il fut égale­ment traduc­teur asser­menté en alle­mand durant 30 ans. Il contri­bua à la créa­tion du judo club de Saverne en 1964, en prenant par la suite la prési­dence dans les années 70. Une vie bien remplie et toujours judoka dans l’es­prit, Jean-Paul Hall est entouré de sa femme Mariette, de ses fils Jean-Luc et Chris­tophe, ainsi que de ses quatre petits-enfants, Lucille, Mathilde, Guillaume et Clémen­tine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.