BROSBECK, de Forbach

Commentaire (0) Avis de recherche, Liste des avis de recherche

 
En 39–40, mon grand-père, Alexandre Barna­chon (* Pommiers-en-Forez 1910) a été mobi­lisé en Alsace, à Ensi­sheim. A l’is­sue d’un combat,  sur les 5 soldats, 3 furent tués y compris le cheval blessé qui trac­tait une mitrailleuse. Quelqu’un leur a dit : « Foutez le camp, vous allez tous vous faire tuer ». Mon grand-père et un nommé Bros­beck, survi­vants, sauvèrent leurs vies
et traver­sèrent la France dans des condi­tions rocam­bo­lesques, jusque dans un camp de réfu­giés des Pyré­nées orien­tales (que je ne parviens pas à loca­li­ser). A la signa­ture de l’ar­mis­tice, mon grand-père et M. Bros­beck rega­gnèrent la ferme où l’at­ten­dait ma grand-mère. Pour des raisons indé­pen­dantes de se volonté, M. Bros­beck ne put rester à l exploi­ta­tion agri­cole de mes grands-parents et dut rentrer chez lui. Il a été incor­poré de force, car, dans une lettre à mon grand-père, il écri­vit qu’il était soldat :  » Mon pauvre Barna­chon, je suis obligé de tirer ». Puis il cessa d’écrire.
Selon mon grand-père, M.  Bros­beck était origi­naire de Forbach, Moselle, mais les recherches n’ont rien donné.
Un grand merci pour toute aide dans mes recherches, car je n’y arri­ve­rai pas tout seul.
Jean-Pierre Gil – jean­pit@ya­hoo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.