KIEFFER Hubert

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Envoyé dans la région de Minsk en juin 1944, Hubert Kief­fer est hospi­ta­lisé à Craco­vie suite à une bles­sure au bras. Grâce à une jeune femme, il parvient à déser­ter. Il est conduit dans un camp avec des prison­niers améri­cains, britan­niques ou français évadés. C’est à Marseille qu’il retrouve la France.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *