SCHWARTZ René Emile

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

jpg_SchwartzRene.jpgOuvrier d’usine aux forges de Moute­rhouse (* Rémel­fing, Moselle, 18.10.1925 + Bitche, Moselle 7.12.1990).

Il effec­tue son Reich­sar­beits­dienst sur l’île de Borkum en 1943. Il habite Enchen­berg (Moselle) au moment de son incor­po­ra­tion de force dans la Luft­waffe le 31.11.1943.
Il sera blessé au pied par un éclat d’avion.
Il sera fait prison­nier en Alle­magne, 6ème Armée alle­mande, le 31.11.1943.
Luft­waffe-236–2 LnRVLn vers Rgt. / 2ème Compa­gnie moto­ri­sée.
L’homme de rang Schwartz est de retour le 26.06.1945.

Le futur député Seit­lin­ger et d’autres Bitcherlän­ner étaient sur cette forte­resse mari­time. De même que le Dr Kirsch habi­tant désor­mais au château de Sandau­court (Vosges). Le député n’est plus revenu de permis­sion et a été déclaré déser­teur. Cette forte­resse était décla­rée impre­nable. Il y avait là-bas de nombreux Bitcherlän­ner car ceux-ci étaient répu­tés déser­teurs et peu sûrs.

Rensei­gne­ments commu­niqués par les enfants de René Schwartz, d’après, entre autres, des infor­ma­tions four­nies par les archives WAST de Berlin (où ne figurent ni le RAD, ni les camps de prison­niers).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *