VOLLMER Paul

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

jpg_VOLLMER_Paul.jpg Paul VOLLMER, né le 15 janvier 1912, a été déclaré disparu en Hongrie à Ester­gom. Je souhai­te­rais connaître l’en­droit exact et s’il existe une tombe.

Sa dernière adresse connue avant Ester­gom, à la date du 24.4.1944 :

3 Grenz. Ausb.Kompa­nie
I/133 LINZ-DONAU
anhof Kaserne (12B)
Gross­kir­ch­heim

Merci pour votre réponse.

Renée Boegler

 Cour­riel : renant67@­free.fr

* Préci­sions de Patrick Kautz­mann :

Ester­gom est un lieu où de terribles combats ont eu lieu entre le 28 décembre 1944 et au moins jusqu’au 26 janvier 1945.

Le IVe SS Panzer­korps sous le comman­de­ment du géné­ral Gille, composé de la divi­sion Waffen-SS Wiking , de la Toten­kopf, mais aussi de la 96e Infan­te­rie-Divi­sion reçoivent l’ordre d’at­taque par le Nord-Ouest, pour venir au secours des assié­gés de Buda­pest. Le 28 décembre 1944, l’at­taque se prépare du coté alle­mand avec en soutien la 711 I.DV.
La 96e I.DV. fran­chit le Danube contour­nant Ester­gom par le Sud. Le IV Korps SS bous­cule la 4° armée de la garde rouge à Biscke. Mais, le 6 janvier, l’at­taque est stop­pée, car le maré­chal Tolbou­khine envoie le 18° corps blindé dans la région de Bicske. Le même jour, Ester­gom est une victoire alle­mande, mais, plus au Nord-Est, les Alle­mands attei­gnant Pilis­sent­ké­reszt n’iront pas plus loin. Le 8 janvier 1945, l’of­fen­sive vers Buda­pest par le Nord piétinne. Le 12 janvier, les troupes alle­mandes se replient sur ordre. La région est un vrai cauche­mar. Les Alle­mands perdent plus de 4100 tués et bles­sés. Les Hongrois autant. Le Panzer­korps a perdu énor­mé­ment de maté­riel.

Ester­gom est un cime­tière situé à l’est de la ville à 1,5 km du Danube et de la fron­tière slovaque. Il abrite presque 2000 soldats alle­mands rassem­blés dans toute la contrée. Certains auront trouvé un repos défi­ni­tif à Budaörs, le plus grand nouveau cime­tière à l’Ouest de Buda­pest. 15000 soldats alle­mands y reposent ainsi que plusieurs centaines d’Hon­grois. Certains viennent d’Es­ter­gom ou de Bajna.
D’Es­ter­gom, on trans­féra les restes de certains soldats vers Budaörs qui fut inau­guré en octobre 1998. La plupart de ces soldats ne sont pas tombés direc­te­ment à Ester­gom, mais dans le coin.

Beau­coup d’entre eux ont été rassem­blés au cime­tière de Budaörs. J’y ai trouvé un Voll­mer Ernst né le 13. 10.1916 et + le 29.11.1944 ainsi que Volmer Eugène né le 21.05.1914 + le 29.1.1944.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *