BASTIEN François et Alphonse, son frère, et GASSER Gérard

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

bastien_francois_drk.jpggasser_gerard_-_copie.jpg

Qui peut donner des infor­ma­tions sur le parcours et le destin de :

François Bastien, né à Valmes­troff (Moselle) en 1926, et porté disparu dans le camp d’Au­sch­witz en août 1945.

Alphonse Bastien – Fiche du VDK :

Alfons Bastien wurde noch nicht auf einen vom Volks­bund errich­te­ten Solda­ten­fried­hof überführt.
Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen befin­det sich sein Grab derzeit noch an folgen­dem Ort: Rozs­tajne – Polen
Name und die persön­li­chen Daten des Oben­ge­nann­ten sind auch im Gedenk­buch der Krieg­sgrä­berstätte verzeich­net.
Nach­name:
Bastien
Vorname:
Alfons
Dienst­grad:
Grena­dier
Geburts­da­tum:
18.10.1924
Geburt­sort:
Wahniers­dorf
Todes-/Vermiss­ten­da­tum:
13.10.1944
Todes-/Vermiss­te­nort:
südl. Krempna

Gérard Gasser (* Ham-sur-Vars­berg, Moselle, 6.6.1926) demeu­rait à Creutz­wald au moment de son incor­po­ra­tion dans la Waffen-SS. Il dispa­raît en avril 1945 du camp de prison­niers de Berlin.

Merci d’avance.

Claude Herold
claude.herold@­wa­na­doo.fr

 Complé­ments de Loic Becker trans­mis par Richard Klein :

bastien_alphonse_-_copie.jpgSelon les archives fami­liales, François Bastien a été fait prison­nier en Tché­co­slo­vaquie à la fin de la guerre en compa­gnie d’un autre soldat alle­mand. Ce dernier est passé à l’Ouest après 1945 pour envoyer une lettre aux parents de François Bastein pour leur dire que la dernière fois qu’il avait vu leur fils, il était dans un train pour la Sibé­rie.

Ci-contre : le faire-part de son frère Alphonse.

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *