BIEHLMANN Louis et ENTZ François

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Jean Vonarb recherche un oncle, Biehl­mann Louis, né le 01/04/1917 à Heite­ren et rési­dant à Balgau, époux d’Eu­gè­nie Seiler, disparu au front russe en février ou mars 1944. Selon certaines lettres datant d’août 1943, il se trou­vait en Pologne, à Prasch­nitz, pour une forma­tion, puis envoyé au front russe à partir du 24 décembre 1943. Sa compa­gnie se trou­vait entre Nivel en Russie et Witebsk en Biélo­rus­sie, dans un lieu très boissé. Il cotoyait encore un alsa­cien de Colmar du nom de Entz au mois de février 1944. Selon une lettre de la maman de Biehl­mann envoyée en avril 1944 au chef de compa­gnie deman­dant des nouvelles de son fils Mr Biehl­mann Louis, la réponse au dos de la lettre était la suivante : Le soldat Biehl­mann Louis a été blessé au pied gauche par des éclats d’obus, puis soigné et envoyé vers un Laza­rett dont il ne connai­sait pas le lieu. Le mot fut écrit « en campagne » le 19/04/1944 signé A.B(irrlz ??), Haupt­feld­we­bel.

Louis Biehl­mann appar­te­nait à la 3e compa­gnie de l’Infan­te­rie Bataillon 356 à Prasch­nitz (Pologne), puis il a eu les Feld­post­num­mer 18343B et 04003C.

Je recherche égale­ment des rensei­gne­ments sur ENTZ François, de Colmar, qui était le dernier compa­gnon alsa­cien de Louis Biehl­mann.

Avec mes remer­cie­ments pour toute aide.

Huguette Hecht

 Cour­riel : huguette.hecht@sfr.fr

* Complé­ments de Claude Herold :

 Biehl­mann Louis figure bien sur la liste de 1948 mais ne figure pas au VDK

 La FPN 18343 B corres­pon­dait à la 1ere Kompa­nie du Felder­satz Bataillon 32


 La FPN 04003 C corres­pon­dait à la 2e compa­gnie du Grena­dier Regi­ment 94. Voir la liste des dispa­rus de ce régi­ment établie par le DRK sur ce site (photo) : il y figure sous le nom erroné de Bichl­mann.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *