Docu­men­taire sur la Das Reich: la réac­tion de France 3

Commentaire (0) Revue de presse

 

Le docu­men­taire de Michaël Prazan, « Une divi­sion SS en France, Das Reich », diffusé le 2 mars dernier sur France 3 conti­nue de faire polé­mique. A la lettre ouverte adres­sée à Jean-Yves Le Drian la semaine dernière, l’an­tenne natio­nale de France 3 réagit.

Le docu­men­taire évoquait les terribles exac­tions de la divi­sion Das Reich, de juin 1944 à mai 1945 (à Tulle et à Oradour notam­ment).

Or, dans une lettre ouverte adres­sée au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, une soixan­taine d’his­to­riens, incor­po­rés de force auteurs et cher­cheurs estiment que « ce docu­men­taire présente une vision erro­née et offen­sante pour la mémoire de l’Al­sace ».

« L’amal­game criant fait entre le soldat alle­mand et le soldat alsa­cien, l’af­fir­ma­tion répé­tée de la présence majo­ri­taire des Alsa­ciens dans les divi­sions Waffen-SS, l’ab­sence de préci­sions concer­nant les condi­tions de l’en­rô­le­ment des incor­po­rés de force, abou­tit à une vision de l’His­toire qui met à mal plus de 50 ans de recherches et de publi­ca­tions », écrivent ainsi Lise Pommois, Nico­las Mengus, Simone Morgen­tha­ler, Alphonse Troest­ler, Yves Muller, Bernard Witt­mann, Daniel Hoef­fel ou encore Chris­tiane Roede­rer.

Le député du Bas-Rhin Antoine Herth a égale­ment adressé un cour­rier à Rémy Pflim­lin, Pdg de France Télé­vi­sions, dans lequel il relaie le mécon­ten­te­ment de plusieurs habi­tants de sa circons­crip­tion.

L’an­tenne natio­nale de France 3 a décidé de réagir aujourd’­hui à travers un commu­niqué.

France 3 indique qu’à la suite de la diffu­sion du docu­men­taire, « l’an­tenne de France 3 Alsace a reçu un certain nombre de cour­riels évoquant un film qui « dénie la réalité de l’in­cor­po­ra­tion de force » et donne­rait « à penser que les Alsa­ciens étaient non seule­ment des volon­taires mais d’en­thou­siastes SS ». « Nous compre­nons l’émoi suscité et regret­tons que ce film ait pu heur­ter la sensi­bi­lité de plusieurs télé­spec­ta­teurs alsa­ciens ».

Mais, ajoute France 3, « à aucun moment ce docu­men­taire ne laisse entendre une pareille affir­ma­tion. Bien au contraire, le commen­taire intro­duc­tif dresse par le menu les condi­tions d’in­cor­po­ra­tion d’un Malgré-nous », en l’oc­cur­rence Elimar Schnei­der, aujourd’­hui décédé.

Sur la sures­ti­ma­tion du nombre d’Al­sa­ciens dans la Waffen SS et notam­ment dans la Das Reich, France 3 note que « le chiffre cité évoquant 6000 Alsa­ciens versés dans la Das Reich est visi­ble­ment erroné. Le

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *