EBERT Edouard

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Je suis à la recherche de rensei­gne­ments concer­nant mon grand-père EBERT Edouard, né le 17 mai 1903 à LODZ (Litz­manns­tadt, Pologne) qui a disparu durant la seconde guerre mondiale.
Il habi­tait WITTENHEIM dans le Haut-Rhin et était marié à BARASINO José­phine.

En souve­nir de mon père, qui a passé toute sa vie à espé­rer rece­voir de ses nouvelles, je souhaite conti­nuer à recher­cher le moindre indice qui me permet­trait d’avan­cer.

Avec tous mes remer­cie­ments.

Michèle Ebert

 Cour­riel : michele_ebert@­hot­mail.fr

* Fiche du Volks­bund trans­mise par Claude Herold :

 Eduard Ebert

 Eduard Ebert ist vermut­lich als unbe­kann­ter Soldat auf die Krieg­sgrä­berstätte Saldus (Frauen­burg) überführt worden.

 Grablage: wahr­schein­lich unter den Unbe­kann­ten

 Leider konn­ten bei den Umbet­tun­gen aus seinem ursprün­gli­chen Grabla­geort zum Fried­hof Saldus (Frauen­burg) nicht alle deut­schen Gefal­le­nen gebor­gen werden. Es besteht jedoch die Mögli­ch­keit, dass Eduard Ebert einer der deut­schen Solda­ten ist, dessen Gebeine gebor­gen wurden, die aber trotz aller Bemü­hun­gen nicht iden­ti­fi­ziert werden konn­ten.

 Name und die persön­li­chen Daten des Oben­ge­nann­ten sind auch im Gedenk­buch der Krieg­sgrä­berstätte verzeich­net

 Nach­name:
Ebert

 Vorname:
Eduard

 Dienst­grad:
Ober­ge­frei­ter

 Geburts­da­tum:
17.05.1903

 Geburt­sort:
Litz­manns­tadt

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum:
10.03.1945

 Todes-/Vermiss­te­nort:
Malini,südöstl.Libau

ATTENTION ARNAQUE !!

J’ai reçu hier un message d’une personne m’in­for­mant être le petit-neveu de l’oncle de ma grand-mère José­phine BARASINO épouse EBERT Edouard.
Il m’in­for­mait que son grand-oncle, membre éloi­gné de la famille EBERT Edouard et vivant au Togo après mariage avec une togo­laise, avait gardé quelques effets concer­nant mon grand-père.

Il m’a indiqué vivre à Londres, m’a laissé son n° de télé­phone et m’a demandé le mien.

Je le lui ai donné et ce matin il me contacte via mail et en urgence spéci­fiant que son grand-oncle avait bien des effets person­nels de mon grand père et qu’il était disposé à me les envoyer.

Devant partir en voyage demain, il m’a demandé de contac­ter d’ur­gence son grand-oncle au Togo pour l’en­voi d’un paquet à ma desti­na­tion.

Je l’ai fait et au fur et à mesure de la conver­sa­tion télé­pho­nique, je me suis rendue compte qu’il s’agis­sait tout simple­ment d’une arnaque : pour rece­voir le colis, les frais d’en­voi étant chers, je devais préa­la­ble­ment faire virer la somme de 175 euros sur un compte au Togo. Sachant qu’un salaire moyen togo­lais (j’avais fait des recherches aupa­ra­vant) est de 50 euros pour un ouvrier, et 185 euros pour un méde­cin, j’ai trouvé la somme aber­rante. L’in­té­ressé a insisté en me disant qu’il avançait déjà lui même 100 euros pour l’ex­pé­di­tion et a essayé de m’in­té­res­ser en spéci­fiant que son colis conte­nait, entre autres, des bijoux, des montres et des photos de famille. Comme si, dans ma situa­tion, les bijoux pouvaient m’in­té­res­ser… L’af­fec­tif a beau­coup plus de valeur à mes yeux…

Nous avons préa­la­ble­ment laissé cette personne s’em­mê­ler dans ses expli­ca­tions jusqu’à ce qu’il ne s’en sorte plus : il est même allé me dire qu’en fait il était né aux alen­tours de 1957 et qu’il avait en fait été adopté par la famille BARASINO. Bien entendu, nous avons coupé court à cette « tran­sac­tion ».

Tout cela pour vous dire que ce type d’es­croc vient cher­cher ses rensei­gne­ments auprès de votre site et utilise la détresse de vos membres pour les arnaquer.

Si éven­tuel­le­ment il vous était possible d’en aver­tir vos membres, cela permet­trait à certains de ne pas espé­rer de miracle comme je l’ai fait.

Vous faites un travail formi­dable et je vous souhaite plein de bonnes choses pour le site que vous gérez.

Bien à vous,

Michèle EBERT

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *