Jean Jochim sauve le jeune Georges Reyt à Theil-sur-Vanne

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Entre le 18 et le 20 août 1944, à Theil-sur-Vanne, près de Sens (89), station­nait, au château de la Grève, une petite unité iden­ti­fiée comme appar­te­nant à la 17. SS Panzer-Divi­sion Götz von Berli­chin­gen qui reve­nait du front de Norman­die et fuyait l’avan­cée des troupes améri­caines de Patton et se sont proba­ble­ment diri­gés vers Troyes.

Mon père Georges REYT, 16 ans, a été arrêté par des SS de cette unité et incar­céré avec 4 FTP arrê­tés au cours d’un accro­chage. Les 4 maqui­sards ont été exécu­tés.

Mon père a été sauvé par un Alsa­cien, Malgré-Nous de cette unité, qui a convaincu les SS alle­mands de le lais­ser partir du fait de son jeune âge.

Après de nombreuses recherches à Dijon, aux SHD de Caen, de Vincennes et de Le Blanc, j’ai appris que ce jeune homme, alors âgé de 20 ans à peine, se nommait Jean (Jacques) JOCHIM, né le 26 mai 1926 à Gueb­willer (de Albert Jochim et de Rosa Schwalb), qu’il était prothé­siste dentaire et demeu­rait au moment de son incor­po­ra­tion de force 5, rue Gali­lée à Mulhouse.
L’iden­ti­fi­ca­tion de l’unité SS à laquelle il appar­te­nait est plus complexe : il s’agi­rait du 10ème (ou (3ème ?) régi­ment de la Divi­sion « Das Reich », laquelle compor­tait visi­ble­ment fin août 44 des éléments de la « Goetz von Berli­chin­gen » en déroute. Son Sold­buch a en effet pris l’eau et la mention de l’adresse postale de son unité n’est plus visible, pas plus que sa photo d’ailleurs, ce qui ajoute au mystère.

En fait, je recherche aujourd’­hui des « Malgré-Nous » qui auraient connu ou croisé Jean JOCHIM à cette époque ou des personnes qui l’au­raient rencon­tré de nouveau en Alsace après la fin de la guerre, car il a été fait prison­nier non loin de Theil-sur-Vannes (et non pour­suivi sur le plan judi­ciaire) le 23 août 1944 par des FTP (groupe Gambetta) et a été inter­rogé sur cette affaire par la Police judi­ciaire de Stras­bourg en février 1950.

En vous remer­ciant pour toute aide et prise de contact,

Daniel Reyt

 d.reyt@­ci­tea­sen.fr

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *