JUNG René

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

JUNGRene_portrait.jpgJe recherche toute infor­ma­tion concer­nant René Jung, né le 28/10/23 à Moyeuvre-Grande, fils de Mathias Jüng [natu­ra­lisé français dans les années 20 (Mathieu Jung)] et de Jeanne Selzer. Incor­poré de force le 18/10/42 dans la Stamm Kompa­nie du Panzer Jäger Ersatz Abtei­lung 33 (Compa­gnie d’en­ca­dre­ment du 33e déta­che­ment anti­char de rempla­ce­ment) sous le matri­cule 390.

Il passe Gefrei­ter (capo­ral) le 01/06/44 et Ober­ge­frei­ter (capo­ral-chef) le 01/11/44, la dernière mention dans le livret de solde (Sold­buch) date de janvier 1945. Il a été capturé à une date indé­ter­mi­née sur le front de l’est et détenu dans deux camps de prison­niers, le deuxième étant réservé prin­ci­pa­le­ment aux « Malgré-Nous ». Il est mentionné qu’il s’est « évadé le 21/03/45 » (de l’ar­mée alle­mande) et a été « libéré le 04/06/45 » (de capti­vité sovié­tique).

Il rejoint l’Ar­mée Française, à une date indé­ter­mi­née, et incor­poré au 1er pelo­ton du 3e esca­dron du 7e Régi­ment de Chas­seurs d’Afrique comme tireur ou char­geur dans le chas­seur de char M10 « Chanzy ».

Merci.

François Loivet

 fran­cois.loivet@­la­poste.net

Jung_Rene_armee_allde.jpg

Jung_Rene_corvee.jpg
Devant les quar­tiers de la 1ère compa­gnie du Panzer Jäger Ausbil­dungs Abtei­lung 33. René Jung se trouve en arrière-plan à gauche.

Jung_Rene_grpe_armee_fr.jpg
De retour de capti­vité ? René Jung est à gauche.

Jung_Rene_presentez_armes.jpg

En uniforme de l’ar­mée de l’Air. René Jung est à droite.

Jung_Rene_char_1.jpg

Jung_rene_char_3.jpg

Jung_Rene_char_2.jpg

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *