Les incor­po­rés de force et La Chapelle d’Ali­gné

Commentaire (0) Actualité

 

La Chapelle d’Ali­gné fut un lieu de passage et une filière de déser­tion au sein des incor­po­rés de force dans la Waffen SS.

Ce 17 septembre 2013, au nom de nos compa­triotes d’Al­sace-Moselle, nous avons remis à la commune de La Chapelle d’Ali­gné (Sarthe) un diplôme de recon­nais­sance.

Cela se fit, au cours d’une céré­mo­nie orga­ni­sée par la muni­ci­pa­lité de La Chapelle d’Ali­gné.

Etaient présents: Monsieur Jean-François HOUSSIN, Sous-Préfet, Monsieur Guy-Michel CHAUVEAU, Député, des Conseillers Géné­raux, les Maires de la Commu­nauté de Communes, englo­bant La Chapelle d’Ali­gné et au-delà. Les Asso­cia­tions locales et canto­nales étaient présentes.

Ce fut émou­vant. La céré­mo­nie a duré 1h20. Ensuite, autour du vin d’hon­neur, offert par la SNIFAM et nos amis incor­po­rés de force, des ques­tions forte­ment tein­tées d’éton­ne­ment, de surprise et disons-le d’igno­rance, furent très nombreu­ses…!. Bref, le temps a manqué exac­te­ment comme à Agon-Coutain­ville en 2011.

***

Monsieur Chris­tian JARRIES, Maire de la Chapelle d’Ali­gné, est vive­ment inté­ressé par tout ce qui eut lieu dans sa commune pendant l’oc­cu­pa­tion. Dans l’exer­cice de ses fonc­tions, il se donne corps et âme dans ces inves­ti­ga­tions. Avec la muni­ci­pa­lité, nous aime­rions orga­ni­ser une ou deux jour­nées-rencontres. Nous espé­rons ainsi faire une mois­son de souve­nirs, car les mémoires semblent s’ou­vrir.

Compte-tenu de ce que nous savons ou subo­do­rons, nous pour­rions peut-être dire: ce que les Alsa­ciens ne purent accom­plir pendant l’an­nexion de leur province, ils le firent ailleurs, c’est-à-dire là où ce n’était pas impos­si­ble….!

***

Pour la S.N.I.F.A.M., les portes de l’École (elle fut en 1944, le canton­ne­ment d’une compa­gnie SS) ont été ouvertes. Devant une classe de CM2, l’His­toire, les carac­té­ris­tiques et les drames de l’Al­sace-Moselle ont été racon­tés et expliqués aux élèves. Ces derniers ont posé mille et une ques­tions telle­ment été grande leur envie de savoir …! Hélas la briè­veté du temps impar­ti….!

Il semble­rait bon que chaque élève de la Chapelle d’Ali­gné ait un corres­pon­dant en Alsace; cela dans le cadre de la scola­rité. Les échanges se feraient avec fruit pour tous….!

***

En pièces jointes, les articles parus dans la presse.

Sur la photo de l’Echo Fléchois, Monsieur Guy-Michel CHEVEAU, Député, Monsieur Robert GODEFROY, Conseiller muni­ci­pal de La Chapelle d’Ali­gné, Monsieur Chris­tian JARRIES, Maire de La Chapelle d’ Aligné, Monsieur Roger HÉBERT, à 15 ans, le 17 juillet 1944, il orga­nisa la déser­tion de 5 incor­po­rés de force à Notre Dame de Cénilly dans la Manche. Monsieur Daniel WEISS, fils d’un déser­teur de Kirch­berg et Monsieur Jean-François HOUSSIN, Sous-Préfet de la Sarthe.

 Jean BÉZARD, Secré­taire de la S.N.I.F.A.M., le 22 septembre 2013

DSC05330.jpgMonsieur le Sous-Préfet de la Sarthe écoute Roger Hébert racon­ter comment il fit déser­ter 5 incor­po­rés de force.

DSC05310.jpg Jean Bézard explique aux élèves de CM2 ce que fut l’an­nexion illé­gale de l’Al­sace.

DSC05313.jpg Les élèves très atten­tifs prennent des notes.

DSC05317.jpg Roger Hébert explique la vie des Alsa­ciens au sein d’une unité des Waffen SS. Roger avait 15 ans.

DSC05319.jpg Les premiers arri­vés pour la céré­mo­nie.

DSC05321.jpg Jean Bézard présente la SNIFAM.

DSC05326.jpg Le Maire et un adjoint de La Chapelle-d’Ali­gné exposent le diplôme qu’ils viennent de rece­voir.

Photos SNIFAM

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *