Les « Malgré-Nous » d’Al­sace-Moselle attendent Hollande au tour­nant : vien­dra, vien­dra pas ?

Commentaire (0) Revue de presse

 

Les Alsa­ciens, une fois de plus, s’in­ter­rogent s’ils sont des Français à part entière où si Marianne conti­nue de les prendre pour des Boches.

Stras­bourg et l’Al­sace s’ap­prêtent à célé­brer à leur tour le 70e anni­ver­saire de leur libé­ra­tion, le 23 novembre prochain, mais on ignore toujours si François Hollande sera de la partie, comme il l’a été un peu partout en France, depuis la commé­mo­ra­tion du Débarque­ment. Les discus­sions sont en cours, explique-t-on, un peu gêné, à la mairie socia­liste de Stras­bourg : « L’Ély­sée n’a pas dit non pour le moment, le Président a pris une option. » L’ab­sence des plus hautes auto­ri­tés de l’État n’éton­ne­rait guère en Alsace où déjà en juin dernier, en mémoire de l’éva­cua­tion du seul camp de concen­tra­tion nazi en France, les survi­vants du Stru­thof atten­daient pour le moins un… ministre. Mais ni Kader Arif, secré­taire d’État aux Anciens combat­tants, ni Valls ou même Hollande ne l’avaient noté dans leur agen­da…

La suite sur : http://www.bvol­taire.fr/jose­mei­din­ger/les-malgre-dalsace-moselle-attendent-hollande-au-tour­nant-vien­dra-vien­dra-pas,132694

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *