LOTT Jérôme et sa soeur Thérèse

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

LOTT_Jerome_RAD.jpg Mon oncle Lott Jérôme, né le 17.11.1922 à Etten­dorf, figure sur les listes des Malgré-Nous qui ne sont plus rentrés chez eux. Malheu­reu­se­ment, nous sommes toujours à la recherche d’un lieu de décès, voire une tombe. Ma maman, née Lott Thérèse, née le 23.10.1923, elle-même incor­po­rée de force aujourd’­hui âgée de 88 ans, se pose encore des ques­tions sur la dispa­ri­tion de son frère.

 J’ai trouvé une enve­loppe avec son écri­ture envoyée depuis Pulawy en 1943.

 Son dernier cour­rier est revenu le 21 août 1944, sa FPN était le 19736 D.

LOTT_Jerome_enveloppe.jpg

Est-il possible de retrou­ver l’en­droit où Jérôme est décédé pour éven­tuel­le­ment se rendre sur place et lui rendre un dernier hommage ?Retrou­ver d’an­ciens combat­tants alsa­ciens qui étaient peut-être à ses côtés lors de cette terrible guerre?

Un grand merci d’avance pour toute aide.

Astrid Seemann

 Cour­riel : astrid.seemann@o­range.fr

* D’après Claude Herold, Lott Jérome, né le 16.01.1922 à Etten­dorf et y demeu­rant, n’est pas réper­to­rié au Volks­bund.
La Feld­post­num­mer 19736 D corres­pon­dait à la 3e compa­gnie du Grena­dier Regi­ment 446 de la 134e Infan­te­rie-Divi­sion. Il est donc très probable qu’il ait disparu lors des combats du Kessel de Bobruisk (22–30.6.1944) lors desquels le régi­ment fut anéanti.

LOTT_Therese_portrait.jpg * Thérèse Lott, née le 23.10.1923 à Etten­dorf (Bas-Rhin) a été incor­po­rée de force en Alle­magne. Le camp du RAD était à Hirschlan­den, puis elle a travaillé dans une famille de paysans et à Stutt­gart auprès d’une artiste.
Cette série de photos a été prise au camp du RAD de Hirschlan­den, près de Stutt­gart. Elle pose avec d’autres incor­po­rées de force. Elles étaient toujours sous la surveillance d’une chef­taine de baraque qui était accom­pa­gnée par un chien.

Lott_Therese_4_filles.jpg
En tenues de sport. Thérèse Lott est la 1ère à gauche.

Lott_Therese_groupe_debout.jpg
Autour d’une cama­rade bles­sée. Thérèse Lott est au 1er rang, au milieu.

Lott_Therese_verticale.jpg
Sous la surveillance de la chef­taine et de son chien, un berger alle­mand.

Lott_Therese_gym.jpg
Thérèse Lott (1ère à droite assise au 1er rang) et ses cama­rades au moment des cours de gym-nata­tion obli­ga­toires.

Lott_Therese_tabliers.jpg
Thérèse Lott (à gauche) avec deux Alsa­ciennes devant leur baraque­ment-dortoir.

LOTT_Therese_enveloppe.jpg

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *