Malgré nous, t. 3 : Germa­nia

Commentaire (0) 2012

 

Gloris_Terray_Malgre-nous_3.jpgA la fin du tome 2, nous lais­sions Conrad pour mort au milieu des décombres pendant que Louis était frappé de plein fouet par un obus russe. Ce nouvel épisode s’ouvre sur le lit d’hô­pi­tal de Conrad. On ne le recon­naît pas sous les bandages qui entourent son visage. Il a perdu la mémoire, mais sa sœur Hilda prend soin de lui. Des visions d’hor­reur le hantent pour­tant. Le conva­les­cent ne peut se recon­naître dans le monstre que ses souve­nirs frag­men­tés lui resti­tuent. Ce n’est hélas que le prélude d’un nouveau drame. La paix et la liberté ont un prix qui semble bien loin d’être payé.

Dans la conti­nuité des albums précé­dents, avec la même sensi­bi­lité et la même finesse, le lecteur découvre qu’il n’était déci­dé­ment pas facile de vivre (et de survivre) entre 1942 et 1945.

Nico­las Mengus

Th. Gloris, M. Terray, Malgré nous, t. 3 : Germa­nia, Quadrants, 2012, 48 p., 10,95 €

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *