MARY Alphonse

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

_Alphonse_MARY.jpg Sur quel cime­tière pour­rait être enterré mon oncle Alphonse MARY né le 21 février 1920 à Heite­ren et tombé au champ d honneur, comme incor­poré de force dans la Wehr­macht, le 14 septembre 1944 en Letto­nie, à Lici (à trois kms de la ville d’Er­gli).

Selon la lettre annonçant le décès à ses parents en 1944, il aurait été enterré sur place, avec un deuxième compa­gnon de fortune, ayant été touché mortel­le­ment comme lui, ce jour. Un acte de décès offi­ciel a été dressé le 31.7.1947.

Il était affecté à la 10e Batte­rie de l’Artille­rie-Regi­ment 329.

MARY_Alphonse_WAST.jpg

Qui était ce compa­gnon d’armes, enterré avec lui ce jour ? Ont-ils été trans­fé­rés dans un cime­tière mili­taire ? D’après la WASt, ce ne serait pas le cas.
J’ai solli­cité le Volks­bund et le BAVCC de Caen le 7 octobre dernier?

La Croix-Rouge alle­mande n’a pas de rensei­gne­ments.

Je cherche à savoir si d’autre incor­po­rés de force ont fait partie de ce régi­ment et à retra­cer le parcours de cette Batte­rie, les jours précé­dant et suivant la date de décès de mon oncle le 14 septembre 1944, et qui est
était la personne enter­rée avec lui d’après la lettre du 03 octobre 1944 de l’Ober­leut­nant und batte­rie chef H.K. Sonn­hal­ter.

Avec mes remer­cie­ments pour toute aide.

Arsène Mary

 Cour­riel : arse­ne­ma­ry2@­free.fr

* Préci­sions de Claude Herold :

 Fiche du Volks­bund :

 Alfons Mary wurde noch nicht auf einen vom Volks­bund errich­te­ten Solda­ten­fried­hof überführt.

 Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen befin­det sich sein Grab derzeit noch an folgen­dem Ort: südwestl. Lici, 3 km nördl. Ergli

 Name und die persön­li­chen Daten des Oben­ge­nann­ten sind auch im Gedenk­buch der Krieg­sgrä­berstätte verzeich­net.

 Nach­name:
Mary

 Vorname:
Alfons

 Dienst­grad:
Gefrei­ter

 Geburts­da­tum:
21.02.1920

 Geburt­sort:
Heite­ren

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum:
14.09.1944

 Todes-/Vermiss­te­nort:
Lici Letto­nie

 La 329e Infan­te­rie-Divi­sion, dont faisait partie le 329e Artille­rie-Regi­ment, était enga­gée en Letto­nie (juillet-août 1944), dans le secteur de Riga (octobre-novembre 1944) et en Cour­lande (décembre 1944-janvier 1945). Ergli était un point stra­té­gique qui a été repris par deux Kampf­grup­pen compo­sées des restes de la divi­sion le 20 août 1944. Puis la divi­sion a été mis au repos à l’ouest d’Er­gli. Sous la pres­sion des Russes, les la divi­sion se retire jusqu’à 75 km au N-E de Riga (18 septembre). Durant les combats de la fin août et du mois de septembre, elle aura perdu 2/3 de son artille­rie.

* Biblio­gra­phie :

 Herbert Fran­zen u.a., 329. Infan­te­rie-Divi­sion – Erin­ne­run­gen aus dem Kampf­ges­che­hen 1942 – 1945, Trad. Verb. der 329. (Hammer)-Divi­sion, 1968, überar­bei­tete und ergänzte Neuau­flage: Klaus Pape, 329. Infan­te­rie-Divi­sion – Cholm-Demjansk-Kurland. Die « Hammer-Divi­sion ». Weg und Einsatz einer « Walküre »-Divi­sion des Heeres 1942 – 1945, 2007.

 Werner Haupt, Demjansk – Ein Boll­werk im Osten, 1963.

 Georg Tessin, Verbände und Trup­pen der Deut­schen Wehr­macht und Waffen-SS im Zwei­ten Welt­krieg 1939–1945, Bd. 9: Die Land­streit­kräfte 281 – 370, 1974.

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *