MATTER Théo­phile

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Matter_Theophile.jpgThéo­phile Matter est né le 11jan­vier 1912 à Leuten­heim et il est décédé le 11no­vembre 1944 dans le secteur de Krus­sin, près de Memel (Litua­nie). Sa dernière adresse connue est la FPN 03794 D en Pologne.

 Michel Matter
jules.matter@o­range.fr

matter_theophile_portrait.jpg

* Fiches du VDK, du DRK et préci­sions trans­mises par Claude Herold  :

 Theo­phil Matter

 Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen ist Theo­phil Matter­seit 01.07.1944 vermisst.

 In dem Gedenk­buch des Fried­hofes Stare Czar­nowo haben wir den Namen und die persön­li­chen Daten des Oben­ge­nann­ten verzeich­net.

 Nach­name:
Matter

 Vorname:
Theo­phil

 Geburts­da­tum:
11.01.1912

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum:
01.07.1944

 Todes-/Vermiss­te­nort:
Polen

Matter_Theophile-2.jpg

 La FPN 03794 D corres­pond à la 7e compa­gnie du Panzer­gre­na­dier- Regi­ment 7.

 En janvier 1944, la 7e Panzer-Divi­sion prend part à de durs combats entre Shito­mir et Sche­pe­towka. Le 1er février, elle se déplace de 130 km jusqu’à Brody, à la limite sud des marais du Pripet. A la fin du mois, elle est enga­gée dans le secteur de Luzk, puis, à comp­ter du 3 mars, dans le secteur de Zbaraz, à 15km au NW de Tarno­pol. Elle prend part aux combats autour de Tarno­pol et se trouve encer­clée dans le chau­dron de Kamnez-Podolsk. Au prix de lourds pertes, elle parvient à s’en déga­ger et à progres­ser vers l’ouest. A la mi-avril, elle se trouve à 20km à l’ouest de Buczacz. A comp­ter du 25.4, alors réduite à une Kampf­gruppe, elle est posi­tion­née dans les Carpates. Le 1er juillet, la troupe est dépla­cée en train jusqu’à Lida (Biélo­rus­sie). Jusqu’à la fin du mois, elle combat sur le Niemen et au nord de Kowno, puis dans le secteur de Kelme à la mi-août, de Schau­len et dans le secteur de Memel d’où elle décroche le 22.10. Les restes de la divi­sion sont rassem­blés à Arys, en Prusse orien­tale et les effec­tifs sont en partie recons­ti­tués à comp­ter du 7.11.44. Elle est ensuite dépla­cée au nord du Narew. Puis c’est la retraite jusque dans le secteur de Grau­denz (Pologne) et Marien­wer­der, avant de fran­chir la Vistule et de combattre autour de Elbing et Konitz. En mars, elle combat dans le secteur de Goten­ha­fen et Hela. Mi avril 1945, elle est évacuée par mer et rassem­blée à Usedom…

Les restes de la divi­sion capi­tu­le­ront le 3 mai 1945 dans le secteur de Schwe­rin.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *