Raymond Ditchen, Malgré-Nous, Evadé, maqui­sard

Commentaire (0) 2013

 

Ditchen.jpg C’est une très bonne idée d’avoir publié le témoi­gnage complet de ce que l’on peut appe­ler les (més)aven­tures de Raymond Ditchen. Né en 1926, ce Stras­bour­geois traverse une France occu­pée et annexée, d’abord en tant qu’é­va­cué, puis en tant que passeur, qu’in­terné aux camps de Schir­meck et du Stru­thof, qu’in­cor­poré de force au RAD puis dans la divi­sion « Das Reich  ».

Evadé sur le front de Norman­die, il devient maqui­sard dans la Vienne, puis s’en­gage dans l’ar­mée française et parti­cipe aux combats de la Libé­ra­tion. Il achève sa carrière en 1965, après avoir été en Angle­terre, en Indo­chine, en Côte d’Ivoire et en Algé­rie.

C’est avec un grand plai­sir et beau­coup d’in­té­rêt que nous retrou­vons ici la gouaille et le bon sens de Raymond Ditchen que nous avions inter­viewé dans le cadre de notre propre étude sur les incor­po­rés de force dans la Waffen-SS.

Chris­tian Richard et Raymond Ditchen nous offrent ici un récit riche­ment illus­tré et digne de la plus grande atten­tion.

Nico­las Mengus

Chr. Richard, 1939–1944. Raymond Ditchen, Malgré-Nous, Evadé, maqui­sard, Geste Editions, La Crèche, 2013, 161 p., 22 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *