Recherches sur les incor­poré(e)s de force dans le RAD-KHD

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis actuel­le­ment docto­rante en sciences sociales à l’uni­ver­sité Paris Ouest Nanterre. Je travaille sur l’his­toire de l’in­cor­po­ra­tion de force des femmes et des hommes dans le RAD/KHD en Alsace et en Moselle durant la Seconde Guerre mondiale ainsi que sur leur lutte pour la recon­nais­sance finan­cière. C’est pourquoi je suis actuel­le­ment à la recherche de « Malgré-Elles » ou de « Malgré-Nous » enrô­lés dans le RAD/KHD qui accep­te­raient de me rencon­trer afin de témoi­gner de leur expé­rience durant la guerre et de la longue lutte qui a suivi pour leur recon­nais­sance finan­cière.

Je tiens à préci­ser qu’a­fin de garan­tir l’ano­ny­mat des témoins, leurs nom et prénom n’ap­pa­rai­tront pas dans mes travaux, sauf si ces derniers le souhaitent. Mes travaux ont pour ambi­tion de parti­ci­per à la visi­bi­lité de la tragique desti­née des anciens et des anciennes du RAD/KHD qui, rappe­lons-le, sont très peu connus des Français de l’in­té­rieur et qui ont attendu près de 63 ans avant de perce­voir leur indem­ni­sa­tion.

Si vous connais­sez des personnes qui voudraient me faire part de leur témoi­gnage ou si vous êtes vous-mêmes inté­res­sés, vous pouvez me contac­ter à l’adresse suivante : janot.malgre.elles@g­mail.com

Je vous remer­cie,

Marie Janot Cami­nade

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *