SCHLENCK Jules

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

Schlenck_DRK.jpgJules Schlenck est né le 2 mars 1917 à Valmont, en Moselle.

 FPN : 58.071B

 FP 36291B (25.11.1944-Krieg­sende) 20.3.1945 Stab I u. 1.-4. Kompa­nie
Grena­dier-Regi­ment 639.

 FP 38011B (25.11.1944-Krieg­sende) 9.4.1945 Stab u. 1.-3. Batte­rie
Heeres-Artille­rie-Abtei­lung 645.

Il avait effec­tué son service mili­taire au sein 4ème régi­ment d´In­fan­te­rie. Au moment de sa mobi­li­sa­tion en 1939, il effec­tuait des études au Sémi­naire de Metz se desti­nant à une carrière ecclé­sias­tique.

Fait prison­nier, mais libéré rapi­de­ment en tant que lorrain, il fut embau­ché à la mine de Folsch­vil­ler au service élec­trique puis affecté au bureau d´études de la mine ayant obtenu un diplôme de sous-ingé­nieur élec­tri­cien.

Il est incor­poré de force dans la Wehr­macht, le janvier 44. D´abord dans la Krieg­sma­rine à Silt, en Mer du Nord. Au vu de ses connais­sances, les alle­mands voulurent lui faire faire de la recherche, ce qu´il refusa. En repré­sailles, il fut envoyé dans un régi­ment de chas­seurs de chars fin juin 44.

Il revint chez lui courant juin 44 lors d´une permis­sion et ses dernières nouvelles datent du 2 octobre 1944.

Il dispa­raît aux alen­tours de la ville de Frauen­berg/Cour­lande (actuel­le­ment Saldus en Letto­nie).

Un cama­rade de régi­ment, Johann Janker, certi­fie qu´il a encore vu Jules Schlenck, le 15 mars 1945 à Rucky bei Kalven (Rušķi) toujours en Letto­nie.

Il est déclaré « Mort pour la France » le 17 avril 1950

Schlenk_plaque_1.jpgSchlenk_plaque_2.jpg

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *