STEINER Frédé­ric

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Steiner_Frederic_ADEIF.jpg Frédé­ric Stei­ner (* Lembach, Bas-Rhin, 31.5.1923), boulan­ger, est incor­poré de force dès 1942. Il est capturé à Odessa le 6.4.1944. Il arrive au camp n°100 le 27 mai 1944. Son dossier de prison­nier de guerre est établi le 26.6.1944. Entre­temps, il est admis à l’hô­pi­tal d’éva­cua­tion de Zapo­rojié (Ukraine) le 10.6.1944 où il décède le 26.6.1944 d’un arrêt cardiaque des suites d’un typhus exan­thé­ma­tique (acte de décès russe). L’acte d’in­hu­ma­tion établi le même jour précise qu’il a été enterré à « Zapo­rojié, dans le cime­tière de la première section du camp n°100, dans la rangée n°2, dans la tombe n°15, sous le signe distinc­tif : 17 (065) ».

Notons que, selon l’acte de décès français, il est mort à Gross Lieben­thal le 11.4.1944.

Frédé­ric Stei­ner est déclaré « mort pour la France » le 9.11.1959.

Steiner_Frederic_RAD.jpg
Ci-dessus : Frédé­ric Stei­ner (2e debout depuis la gauche) au RAD.

Rensei­gne­ments trans­mis par Charles Stei­ner, frère de Frédé­ric Stei­ner.

* Fiche du Volks­bund et complé­ments trans­mis par Claude Herold :

 Frede­ric Stei­ner wurde noch nicht auf einen vom Volks­bund errich­te­ten Solda­ten­fried­hof überführt.

 Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen befin­det sich sein Grab derzeit noch an folgen­dem Ort: Sapo­ro­shje – Ukraine

 Der Volks­bund ist bemüht, auf der Grund­lage von Krieg­sgrä­be­rab­kom­men die Gräber der deut­schen Solda­ten zu finden und ihnen auf Dauer gesi­cherte Ruhestät­ten zu geben. Wir hoffen, in nicht allzu ferner Zukunft auch das Grab von Frede­ric Stei­ner zu finden und die Gebeine auf einen Solda­ten­fried­hof überfüh­ren zu können.

 Nach­name:
Stei­ner

 Vorname:
Frede­ric

 Dienst­grad:
Pionier

 Geburts­da­tum:
31.05.1923

 Geburt­sort:
Lembach

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum:
26.06.1944

 Todes-/Vermiss­te­nort:
Kgf. in Sapo­ro­shje

* La FPN 36531 corres­pon­dait à la 1ere Compa­gnie du Pionier Bataillon 304. Ce bataillon est mis sur pied en 1940 et placé sous le comman­de­ment de la 304e Infan­te­rie-Divi­sion qui est trans­fé­rée en 1942 sur le front Est. En avril 1943, après avoir combattu sur le Don, elle voit ses effec­tifs renou­ve­lés. En 1944, elle est enga­gée à Niko­pol (janvier), Niko­lajew (février-mars), Odessa (avril), Tiras­pol (mai-juin), Bara­now (août 44 – janvier 45). Elle est battu sur la Weich­sel en janvier 1945 et recons­ti­tuée le 28.2.1945 à Prague. Elle est captu­rée par les Sovié­tiques à Deutsch-Brod.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *