TAMBOV : un nouveau livre en langue russe

Commentaire (0) 2018, Actualité, Bibliographie, Bibliographie Complète

 

 Le deuxième volume de mémoires des Malgré-nous est paru en Russie en avril 2018 à St. Peters­bourg dans la Maison d’édi­tion Limbus-press (compo­si­tion, traduc­tion et commen­taires – Luba Shen­de­rova-Fock). Ce projet de publi­ca­tion fait suite au premier volume, les mémoires de Charles Mitschi « Tambov. Chro­nique de capti­vité ». Celui-ci avait provoqué un grand inté­rêt parmi les amateurs d’his­toire en Russie. Le sujet d’in­cor­po­ra­tion de force et l’his­toire tragique du camp de Tambov n’a pas laissé les lecteurs russes de glace. Le recueil qui vient de paraître est nommé « Les Malgré-nous. Les Alsa­ciens et la Seconde guerre mondiale » et consiste en quatre textes d’in­cor­po­rés de force d’âges et origines sociales diffé­rents qui suivent le même parcours – l’in­cor­po­ra­tion forcée dans la Wehr­macht, le front de l’Est, l’em­pri­son­ne­ment, le camp de Tambov et le retour.

Le jour­nal de Géo Rieb, un ingé­nieur très quali­fié, avec les dessins et les descrip­tions détaillées des camps de Tambov et de Segezha (Kare­lie) est un docu­ment histo­rique d’une grande valeur, qui doit inté­res­ser non seule­ment les cher­cheurs mais aussi le grand public. Malheu­reu­se­ment, il n’a pas encore trouvé son éditeur en France et est publié pour la première fois en russe.

Le deuxième auteur, Lucien Danner est un de 1500 prison­niers du camp de Tambov rapa­triés en Alge­rie. Son témoi­gnage sur ces aven­tures au front, en capti­vité et en Algé­rie est sincère et honnête. Son texte était publié en français sur le site inter­net malgre-nous.eu.

Les mémoires de Jean (Hansla) Kempf, pleins d’anec­dotes tragiques et comiques, sont égale­ment publiées pour la première fois en russe.

Les mémoires de Bernard Kler­lein, déjà publiées en français dans le Jour­nal de la Société d’His­toire du Val de Lièpvre, achèvent le livre. Il décrit ses tribu­la­tions avec une ironie amère et sarcas­tique. On y trouve des tenta­tives de réflexion et une sensa­tion d’ab­sur­dité des événe­ments.

Le livre est enri­chi de photos, de dessins et de copies des dossiers des prison­niers de guerre des Archives Mili­taires d’État de Russie. La publi­ca­tion de ce livre est soute­nue par la bourse d’état de Russie comme litté­ra­ture à impact social.

 

27 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *