TISCHMACHER Jean : Un an à Tambow

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Tischmacher_Jean.jpgJean Tisch­ma­cher est décédé en 2012. Il parlait souvent de Tambow, camp de prison­niers dans lequel il a survécu pendant 1 an. Il pesait 36 kg lorsqu’il est revenu de capti­vité en août 1945. Il a perdu de nombeux amis et a dû annon­cer leur décès aux familles, lorsqu’il est retourné à Ridie­sheim, son village natal. Cette capti­vité l’a marqué à vie et, ayant peur qu’une autre guerre se produise, il a quitté l’Al­sace et a fondé une famille à l’autre bout de la France, à Pau.

Marie Tisch­ma­cher

Fiche de recen­se­ment de tous les incor­po­rés de force dans l’ar­mée alle­mande

 Commune et dépar­te­ment ou pays (lors de l’in­cor­po­ra­tion de force) : Riedi­sheim (Haut-Rhin)

 Nom et prénoms : Tisch­ma­cher Jean Alfred Charles

 Date et lieu de nais­sance : né le 16/08/1925 à Riedi­sheim

 Profes­sion (lors de l’in­cor­po­ra­tion de force) : élève au lycée

 RAD ou KHD (Lieu et date) : RAD du 06/06/1943 au 06/09/1943 en Alle­magne près de Mann­heim

 Incor­poré de force (Armée et date) : le 24 février 1944 dans le service de la santé de la Wehr­macht (3.Kp./San.Ers.u.Ausb.Abt.1) à Tapiau (Prusse Orien­tale). Puis affecté comme infir­mier à une compa­gnie d’in­fan­te­rie (régi­ment de grena­diers), qui est envoyée succes­si­ve­ment à Varso­vie (août 1944, au moment de l’in­sur­rec­tion de la ville) puis sur le front russe au nord-est de Varso­vie.

 Evasion / capture = 25 août 1944 (dans le secteur de Chajety)

 Lieux de capti­vité = Lukow, Brest-Litowsk, Bobruisk (Pologne) puis Tambow (Russie, octobre 1944–2 aoùt 1945)

 Grade = Grena­dier

 Témoi­gnage écrit : copie d’une lettre adres­sée à Pierre Rigou­lot, auteur du livre « La tragé­die des Malgré-nous-Tambow le camp des Français).

 Rensei­gne­ments sur des cama­rades : a connu Jean Iltis à Tambow (né à Mase­vaux, mort à Kirsa­now en Russie, le 20 septembre 1945). A été fait prison­nier avec Sender.

 Retour de Tambow = 26 aoùt 1945 (centre de rapa­trie­ment de Chalon -sur Saône)

 Hospi­ta­li­sa­tion (soigné à titre mili­taire) : hôpi­tal civil de Mulhouse, fin août 1945

 Fiche rensei­gnée par : Marie Tisch­ma­cher, petite-fille de Jean Tisch­ma­cher
Date : 06/06/2014

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *