CLAUS André Gaston

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Faits prisonniers à Rambervillers (juin 1940) - Dessin A. ClausArtilleur dans l’Ar­mée française en 1939–1940, André Claus est rapi­de­ment libéré en tant qu’Al­sa­cien. Avant de fuir pour ne pas être incor­poré dans l’Ar­mée alle­mande, il cache sa famille jusqu’à l’ar­ri­vée des Améri­cains.

Son témoi­gnage est large­ment illus­tré par des docu­ments, photo­gra­phies et dessins d’époque.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *