HAGENBACH Henri

Commentaires (2) Les incorporés de force face à leur destin

 

jpg_hagenbach-2.jpgHenri Hagen­bach est né à Rich­willer le 1er juin 1926. Il effe­cute le Reich­sar­beits­dienst à Stras­bourg, au « Frie­dens­la­ger » (« Camp de la Paix »), puis à Voerde (Ruhr), du 5.10.1943 au 27.2.1944. Il part ensuite le 12.4.1944 pour la Waffen-SS. Il se retrouve au Heide­la­ger, près de Debica (Pologne), un camp de la divi­sion « Toten­kopf ». Le 1.5.1944, il part pour la Hongrie, accom­pa­gnés de soldats de la divi­sion Waffen-SS « Reichsfüh­rer-SS« . La troupe est ensuite mutée en Italie ; il y assiste à l’exé­cu­tion de ses cama­rades alsa­ciens Kreut­ter et Zimmer­mann.
Puis il se retrouve sur le front, près de Ravenne, et enfin en Hongrie, dans la région de lac Bala­ton. L’en­fer se déchaîne. Il est fina­le­ment prison­nier de guerre à Aversa, près de Naples. Il retrouve ses parents en juillet 1945.

2 Responses to HAGENBACH Henri

  1. Stolle etienne dit :

    Mon père a fait le même parcours.engage de force dans la reichsfuhrer ss a16ans il a vu l’horreur avec ses camarades d’infortune comme KREUTER ET ZIMMERMAN mais le pire allait venir en Hongrie lors de l’offensive du lac Balaton .Il était ss pionnier à la 35et 36ieme compagnie ou lors d’une offensive il fallait déminer .Au départ ils étaient 125 hommes qui tout de suite ont subis les tirs russe coucher à même pas 50 mètres devant les russes à faire le mort de 7heures du matin dans la neige jusqu’a 7heures du soir pour revenir dans les lignes allemandes a 27 survivants.Se rendre aux russes était hors de question les russes ne faisaient pas de prisonniers chose que papa a vue de ses propres yeux peu de temps avant .Il s’appellait Edmond Stolle.

    • Nicolas Mengus dit :

      Merci pour votre commentaire. Si vous souhaitez publier le vécu de votre père, notre site vous est grand ouvert.
      Nicolas Mengus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *