JOURNEES DE L’INCORPORATION DE FORCE

Commentaire (0) Actualité

 
A l’ini­tia­tive de Serge Amorich, délé­gué natio­nal de l’As­so­cia­tion des anciens incor­po­rés de force dans le RAD et KHD d’Al­sace et de Moselle, un appel est lancé deman­dant aux citoyens d’adres­ser :
 
 
 à Monsieur le Président de la Répu­blique en se connec­tant au lien http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-repu­blique/ le message suivant :
 
Monsieur le Président de la Répu­blique,
 
Dans quelques jours sera célé­bré le 75ème anni­ver­saire des décrets insti­tuant l’in­cor­po­ra­tion de force en Alsace et en Moselle. Ces décrets ont causé de terribles souf­frances à l’en­semble des familles alsa­ciennes et mosel­lanes.
Il est impor­tant que l’Etat parti­cipe à la céré­mo­nie qui va se dérou­ler à Stras­bourg les 13 et 14 octobre 2017.
Votre présence Monsieur le Président de la Répu­blique permet­trait de cica­tri­ser défi­ni­ti­ve­ment les bles­sures encore présentes.
En espé­rant que vous répon­drez favo­ra­ble­ment à ma demande qui est celle de l’en­semble des familles alsa­ciennes et mosel­lanes, je vous prie de croire Monsieur le Président de la Répu­blique en l’as­su­rance de mon profond respect.
 
-à Monsieur le Premier ministre en se connec­tant au lien                      http://www.gouver­ne­ment.fr/contact/ecrire-au-premier-ministre le message suivant :
 
Monsieur le Premier Ministre,
 
Dans quelques jours sera célé­bré le 75ème anni­ver­saire des décrets insti­tuant l’in­cor­po­ra­tion de force en Alsace et en Moselle. Ces décrets ont causé de terribles souf­frances à l’en­semble des familles alsa­ciennes et mosel­lanes.
Il est impor­tant que l’Etat parti­cipe à la céré­mo­nie qui va se dérou­ler à Stras­bourg les 13 et 14 octobre 2017.
Votre présence Monsieur le Premier Ministre permet­trait de cica­tri­ser défi­ni­ti­ve­ment les bles­sures encore présentes.
En espé­rant que vous répon­drez favo­ra­ble­ment à ma demande qui est celle de l’en­semble des familles alsa­ciennes et mosel­lanes, je vous prie de croire Monsieur le Premier Ministre en l’as­su­rance de mon profond respect.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *