L’INCORPORATION DE FORCE, PAGE DE « L’ALSACE » DU 13.08.2017 trans­mise par Raymond Cronen­ber­ger – Avec les réac­tions de Gérard Michel et Renée Baudot

Commentaire (0) Actualité

 

 

Réac­tion de Gérard Michel, président de l’OPMNAM :

Frédé­ric Stroh commet une erreur fonda­men­tale : il confond GÉNOCIDE et CRIME CONTRE L’HUMANITÉ.

La défi­ni­tion du crime contre l’hu­ma­nité répond à certains critères immuables établis par le Tribu­nal de Nurem­berg:

1 – Crime prémé­dité par Himm­ler lui même et Wagner (faire en sorte que les résis­tants poten­tiels soient dépor­tés, loin de leur village)

2 – Crime de masse (130 000)

3 – Crime perpé­tré dans la durée (1942 à 1945)

4 – Crime visant une caté­go­rie spéci­fique dans la popu­la­tion (les hommes des classes 1908 à 1928)  (NdlR : on pour­rait ajou­ter que seuls les Alsa­ciens et Mosel­lans de confes­sion chré­tienne ont été enrô­lés).

L’in­cor­po­ra­tion de force répond irré­fu­ta­ble­ment à ces quatre critères.

La dépor­ta­tion qui visait les peuples Juifs, Tsiganes, Slaves et aux hommes de couleur est un GENOCIDE doublé d’un crime contre l’hu­ma­nité.

Il est curieux que Frédé­ric Stroh, un univer­si­taire, puisse faire une telle erreur de juge­ment. Quant à réduire les reven­di­ca­tions des orphe­lins aux indem­ni­sa­tions, ceci nous blesse au fond du cœur.  Notre combat serait donc alimen­taire ?

Les orphe­lins des Malgré-Nous n’ont jamais été indem­ni­sés, ni par l’Al­le­magne ni par la France (sauf à consi­dé­rer la pitance distri­buée aux pupilles de la Nation).

Et pourquoi prétendre et accep­ter que « les incor­po­rés de Force ont été trai­tés de la même manière que les soldats alle­mands » ? C’est insensé !

 

Gérard Michel

 

NB : On peut aussi s’in­ter­ro­ger sur le sens des propos suivants : « Tous les incor­po­rés de force n’étaient pas des Malgré-Nous ». Soit vous avez été incor­poré de force et vous êtes un « Malgré-Nous », soit vous êtes un engagé volon­taire et vous n’êtes pas un « Malgré-Nous ».

 

Réac­tion de Renée Baudot adres­sée aux DNA :

 

 

 

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *