MENGUS Chris­tiane, KOENIG Pierre, Chris­tiane. Stras­bourg 1939–1945

Commentaire (0) À lire…

 

jpg_christiane.jpgLe mot « guerre » fait immé­dia­te­ment penser aux combat­tants. Le mot « civil » ne vient à l’es­prit qu’en un deuxième temps. Pour­tant, eux aussi ont eu à subir bombar­de­ments et combats. Et voilà qu’un roman auto­bio­gra­phique s’in­té­resse à la misère des civils alsa­ciens pendant la Seconde Guerre mondiale et, plus parti­cu­liè­re­ment, des Stras­bour­geois. C’est le témoi­gnage de Chris­tiane, une petite fille née en 1934. Jeune actrice d’une époque tour­men­tée, elle se souvient d’abord du Stras­bourg d’an­tan où il était bon de se baigner dans l’Ill. Mais la guerre arrive vite. Marcel, son père, est mobi­lisé dans l’Ar­mée française pendant que sa mère, sa grand-mère et elle sont évacuées à Château­roux. Elles vont y subir les attaques de l’avia­tion italienne et faire connais­sance avec un âne nommé Hitler. Puis c’est la vie en Alsace annexée, la main-mise du parti nazi, l’école alle­mande, les ennuis avec la Gestapo ou encore l’ab­sence du père incor­poré de force dans la Waffen-SS et envoyé sur le front russe. Et ce qui a parti­cu­liè­re­ment marqué toute la vie de la petite fille d’alors, ce sont les terribles bombar­de­ments alliés sur la ville de Stras­bourg. Ce récit nous offre un tableau vivant du quoti­dien complexe des Alsa­ciens jusqu’à la Libé­ra­tion et au retour de la paix tant espé­rée.

Nico­las Mengus

0 Partages

Les commentaires sont fermés.