SCHITTER Joseph

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

La grande boucle

Mobi­lisé dès 1942 dans l’Ar­mée alle­mande, dont il déserte sur le front russe, Joseph Schit­ter est empri­sonné à Tambow. Il sort du sinistre camp russe avec les « 1500 », rejoint l’Ar­mée française en Algé­rie et parti­cipe à la Campagne d’Al­sace de l’hi­ver 1945. Blessé, il est capturé par les Alle­mands et attend dans un camp d’outre-Rhin sa libé­ra­tion par les forces alliées, avant de rejoindre son unité quelques temps avant la Victoire.

Témoi­gnage recueilli par René Schott en mars 2000. La version présen­tée ici a été légè­re­ment rema­niée par rapport au texte origi­nal.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *