SCHNEIDER Paul

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Je cherche à recons­ti­tuer dans le détail le parcours de mon père, Paul Schnei­der (+1979), qui a toujours été silen­cieux à propos de son incor­po­ra­tion dans la Wehr­macht.

Il y a des docu­ments aujourd’­hui dispa­rus dont je me souviens parfai­te­ment et qui m’in­triguent:

 étudiant à la fac de méde­cine à Stras­bourg, il a été incor­poré dans l’ar­mée française, fait prison­nier par les Alle­mands. J’avais observé une inscrip­tion à la fac de méde­cine de Heidel­berg à une date anté­rieure à celle de sa libé­ra­tion du camp de prison­niers. J’avais tous les docu­ments, jusqu’à sa thèse de méde­cine faite à Heidel­berg.

 J’avais égale­ment retrouvé 2 « certi­fi­cats » de démo­bi­li­sa­tion à la fin de la guerre. Une démo­bi­li­sa­tion faite à Stras­bourg et une autre faite à Bisch­willer, berceau de la famille mater­nelle. Sur un des certi­fi­cats (je ne me souviens plus duquel) il était mentionné le change moné­taire des Reichs­marks.

 Dans la même série de docu­ments figu­raient des certi­fi­cats d’en­vois de paquets à un méde­cin alle­mand incar­céré à Nancy; docu­ments des années 50, si mes souve­nirs sont bons.

Le seul docu­ment dont je dispose est sa fiche WAST (voir en PJ)

Sans_titre1.png
Sans_titre2.png

Il me reste aussi quelques souve­nirs d’en­fance: déco­ra­tion de la Croix de fer en Polo­gne… cheval sympa­thique en Polo­gne… patron hospi­ta­lier qui travaillait au Stru­thof…­re­com­men­cer ses études de méde­cine en France après la guerre, non vali­da­tion de son diplôme alle­mand… La perte de tous ces docu­ments est une catas­trophe. Ceux-ci devaient compor­ter les réponses à mes ques­tions. et je n’ar­rive pas à cerner les chemi­ne­ments de son bataillon ; aucune trace sur le web!

Merci d’avance pour toute aide.

Domi­nique Schnei­der
Cour­riel : dsch­nei­der@­club-inter­net.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *