STRINTZ Ernest

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Né en 1919 à Ernol­sheim-lès-Saverne, Ernest Strintz sert dans la Marine française à Beyrouth (Liban) de 1938 et 1941. Sans nouvelles des siens depuis trois ans, il décide de rentrer en Alsace annexée. Il est incor­poré dans la Krieg­sma­rine en 1943 et sert, au Dane­mark, sur le ravi­tailleur « Carl Peters », puis sur le « Buea ». Blessé lors d’une manœuvre, il se retrouve hospi­ta­lisé à Berch­tes­ga­den. Il se signale aux Améri­cains qui le conduisent à Munich, chez les Français. Son frère, Robert, né en 1921, a été envoyé sur le front russe et a survécu au camp de Tambow.

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *