VIEUX-THANN

Commentaire (0) Actualité

 

L’APPEL de VIEUX–THANN de l’OPMNAM, du 24 janvier 2009

jpg_Vieux-Thann4.jpg En ce jour de fêtes, en ce jour de commé­mo­ra­tion du 63e anni­ver­saire de la libé­ra­tion de VIEUX–THANN, la muni­ci­pa­lité a décidé de rendre un hommage tout parti­cu­lier aux 54 « Malgré-Nous », enfants de la commune, incor­po­rés de force, dépor­tés, tués ou portés dispa­rus sous un uniforme abhorré, victimes de la barba­rie nazie.

Grâce à la muni­ci­pa­lité, à son maire Pierre MULLER et son adjoint René GERBER, Paul ARNOLD, incor­poré de force, tombé à Kustrin en Alle­magne le 20 avril 1945, père de Miche­line JUNG, vient de voir son iden­tité gravée sur cet admi­rable MUR des NOMS, retrou­vant une place en terre natale qu’il n’au­rait jamais dû quit­ter.

Nous les en remer­cions vive­ment.

jpg_Vieux-Thann1.jpg

Nous nous adres­sons solen­nel­le­ment à toutes les communes d’Al­sace-Moselle pour un MUR des NOMS des victimes des guerres,  » morts pour la France « .

En face de ce MUR de MEMOIRE, de RECUEILLEMENT et de TEMOIGNAGE, nous les Orphe­lins des pères parmi les 40 000 « Malgré-Nous » tués ou portés dispa­rus, nous adres­sons solen­nel­le­ment à toutes les communes d’Al­sace-Moselle, afin qu’elles réalisent si ce n’est déjà fait, un MUR des NOMS à l’iden­tique et , qui sait, pour l’en­semble des victimes des diffé­rents conflits depuis 1870.

Il nous est parti­cu­liè­re­ment insup­por­table de consta­ter encore, plus de 60 ans après leur dispa­ri­tion, la seule présence au fond d’un cime­tière de ces plaques, imper­son­nelles et anonymes, « A nos morts de 1939 / 1945 » ou de « 1914/ 1918 ». Les Victimes ont un nom, une iden­tité et des familles et les cime­tières, certes tous hono­rables, ne sont pas les seuls lieux de mémoire. Tous les conflits depuis 1870 pour­raient être concer­nés.

La loi du 25 octobre 1919 fait obli­ga­tion aux communes de tenir un livre d’Or des mili­taires « Morts pour la France ». Les communes sont inci­tées, répon­dant pour la plupart spon­ta­né­ment à ce devoir de mémoire et de recon­nais­sance, à réali­ser un monu­ment aux morts, une stèle ou un Mur nomi­na­tif, recueillant leurs iden­ti­tés.

jpg_Vieux-Thann_2.jpg

A quand le MUR des NOMS, lieu de recueille­ment et de témoi­gnage, à Schir­meck ou ailleurs, si souvent promis depuis 2006 ?

Tous les pays honorent leurs enfants qui ont fait le sacri­fice ultime pour la Patrie ou contraints, comme les nôtres, afin d’as­su­rer notre avenir, en préser­vant leurs familles des terribles repré­sailles par la Sippen­haft, les prenant en otages.

Quelle plus belle preuve d’amour qui mérite notre recon­nais­sance éter­nelle ?

Mais où est donc le lieu de recueille­ment et de témoi­gnage si souvent promis, en mémoire de la tragique desti­née des 40 000 dépor­tés mili­taires victimes de la barba­rie nazie, comme le rappelle la plaque ici appo­sée?

Notre asso­cia­tion milite depuis des années pour ce devoir moral, avec le concours des Malgré-Nous, des Malgré–Elles, des veuves, des orphe­lins, des enfants, des petits-enfants, issus de ces dizaines de milliers de familles brisées et déci­mées ?

jpg_Vieux-Thann3.jpg

Nous lançons tous ensemble, ici à VIEUX-THANN, un vibrant appel à Monsieur le président de la Répu­blique, Nico­las SARKOZY, qui s’est person­nel­le­ment engagé il y a un an déjà, décla­rant que « tous ces fils de France, victimes de l’His­toire, leurs noms figu­re­ront bien­tôt sur un monu­ment érigé en terre d’Al­sace – Moselle, sur cette terre de France à laquelle ils ont été arra­chés pour être jetés dans des combats meur­triers. »

Nous souhai­tons que le président de la Répu­blique mobi­lise toutes les éner­gies, tant au niveau natio­nal que régio­nal, pour la pose rapide de la première pierre du MUR des NOMS à Schir­meck ou ailleurs, pour les victimes de la seconde guerre mondiale des trois dépar­te­ments et veille à son inau­gu­ra­tion pour 2010.

La Délé­ga­tion alsa­cienne et mosel­lane de l’As­so­cia­tion des ORPHELINS de PERES MALGRE-NOUS d’ALSACE- MOSELLE
– 51 rue du Laegert 67117 Hand­schu­heim
– Tel. 03 88 69 03 84
– Cour­riel : gege.michel@­wa­na­doo.fr ou orphe­lins­peres.malgre-nous@­wa­na­doo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *