BACH Jean, GOLLING Pierre & WITH Charles

Commentaire (0) Avis de recherche, Liste des avis de recherche

 

Dans le cadre de mes recherches sur les combats autour de Salerne, je souhaite recueillir des infor­ma­tions sur les Alsa­ciens :

BACH Jean (ou Joseph ?), tué le 14.9.1943 à Fiocche, dans le secteur d’Eboli, lors d’une attaque lancée par les Alle­mands, en même temps que le Major Guldenp­fen­ning. Ils faisaient partie du 9e Panze­gre­na­dier-Regi­ment. Il est possible que Jean Bach ait été enterré comme « inconnu » au cime­tière de Cassino. Il n’est pas réper­to­rié à la Région Alsace.

Bach se trou­vait ce jour-là avec son régi­ment dans le secteur Monte­cor­vino-Eboli. Je ne peux pas donner d’in­for­ma­tions précises car son unité, le 14 septembre 1943, a eu quelques morts à cause des tirs d’ar­tille­rie et un capi­taine a égale­ment été tué lors d’une terrible attaque aérienne. Des corps de soldats du 9e Panzergre­na­dier-Regi­ment ont été retrou­vés dans tout le secteur.

En 2020, le Bunde­sar­chiv m’a dit que Bach se trou­vait aux côtés de 1180 soldats du 9e Panzer­gre­na­dier dispa­rus au combat pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’­hui encore, son sort n’est pas clair.

Je peux imagi­ner qu’il a été jeté dans une fosse commune et récu­péré comme inconnu ou qu’il est encore quelque part ici en Italie.

 

GOLLING Pierre (je ne suis pas sûr de son prénom) est porté disparu à Salerne le 15.9.1943. J’ignore malheu­reu­se­ment quelle fut son unité. Il a été déclaré « mort pour la France ».

A l’au­tomne 2021, j’ai écrit à Caen que Golling avait été retrouvé parce que beau­coup d’autres avaient été trou­vés, y compris un équi­page de char sur la même route, le Panzer IV de la divi­sion Hermann Göring. Il existe une photo bien connue montrant exac­te­ment une semaine après, le 22 septembre, des Anglais avançant sur cette route au sud de Filetta (Salerne).

Pierre Paul Golling a été tué au combat avec d’autres soldats. Certains membres de sa compa­gnie ont été retrou­vés avec des plaques d’iden­tité et un autre inconnu. Peut-être repose-t-il main­te­nant comme soldat inconnu dans le bloc 18 à Cassino.

Cet après-midi du 15 septembre 1943, les tirs d’ar­tille­rie, les tirs MG et les tirs navals ouvrirent des brèches dans la colonne d’at­taque alle­mande. Toute la 167e brigade britan­nique concen­trait ce feu puis­sant.

J’ai égale­ment dit au bureau de Caen que ma grand-mère, qui vivait à proxi­mité, m’a raconté que dans les années 1950, il n’y avait pas de panzers ni de morts. Et Golling a été laissé sans sépul­ture sur la route ! On l’a donc enlevé de là !

Après cette bataille, pendant ces quelques jours, le secteur était calme, malgré d’autres villes sur le front de Salerne. Même les Alle­mands ont eu le temps de voir avec des jumelles les enne­mis près de la maison de ma grand-mère et de retour­ner vers le nord. En fait, ma grand-mère se souvient de l’ex­plo­sion d’obus d’ar­tille­rie, mais ni les Alle­mands ni les Britan­niques ne se sont inquié­tés et la seule bataille qui s’est dérou­lée a eu lieu sur cette route. Toute la région a ensuite été aban­don­née et la prin­ci­pale ligne de résis­tance (Widers­tand­li­nie dans les docu­ments) se trou­vait sur le col de l’Acerno !

 

 

Nom GOLLING
Date de dispa­ri­tion 15/09/1943
  • CAEN – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2005
  • CAEN3 – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2007

 WITH Charles. Il est mort le 15.9.43 (selon le VDK) lors d’une contre-attaque alle­mande face aux Comman­dos britan­niques, proba­ble­ment dans les envi­rons de cime­tière de Salerne (et non à Monte Cassino le 13.9 comme l’in­dique la source française). Il faisait partie du 129e Panzer­gre­na­dier-Regi­ment. Il est inhumé à Cassino : bloc 19, tombe 241. Il est réper­to­rié par la Région Alsace :

Nom WITH
Prénom Charles
Date de nais­sance 19/10/1924
Lieu de nais­sance Alte­nach (Haut-Rhin) – France
Lieu de rési­dence Alte­nach (Haut-Rhin) – France
Incor­poré de force dans la Wehr­macht
Date de dispa­ri­tion 13/09/1943
Lieu de dispa­ri­tion Monte Casino – Italie
Circons­tances de décès Tué au combat
Sources :
  • CAEN – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2005
  • CAEN3 – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2007
  • REP-1946 – Registre des non-rentrés en 1946
C’est le seul Alsa­cien que j’ai retrouvé dans les pages du DRK concer­nant les soldats alle­mands du secteur de Salerne. On peut ajou­ter que de nombreux Alsa­ciens se trou­vaient dans  la 15e Panzer­gre­na­dier-Divi­sion comme on peut le voir en Italie et en Sicile en 1943.
Merci pour tout rensei­gne­ment complé­men­taire sur ces hommes et sur d’autres Alsa­ciens ayant combattu dans le secteur de Salerne.
Matteo d’An­gella

DOCUMENT TRANSMIS PAR CLAUDE HEROLD :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *