ERHART Albert

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Erhart_Albert_portrait.jpg Je fais des recherches sur mon grand-père Albert Erhart (* Oberhas­lach 28.8.1914), marié à José­phine Sander. Démo­bi­lisé de l’ar­mée française le 17.8.1940. Habi­tant à Maizières-lès-Metz, il est incor­poré de force dans l’ar­mée alle­mande le 26.6.1943 dans la 13. (Inf.-Gesch.) Ers.-Kompa­nie – I.R. 217,

 Ersatz­trup­pen­teil :

 I. G. Ers. Kp. 217 (Allen­heim)

 I. G. Marsch Kp. 1 (Brauns­berg)

 Gren. Ers. Btl. 1 (König­sberg)

 Gen. Komp. Gren. Ers.-Btl. 1

 Marsch-Komp. Gren. Ers. Btl. 1.Le Grena­dier-Ersatz-Bataillon 1 se trou­vait à Inster­burg.

 Feld­trup­pen­teil :

 13. (I. G.) Res. gren. Rgt. 217

 Kampf-M. Btl. 1018

 Gren. Rgt. 1

 5. Komp. du Gren. Regt. 1

 4e compa­gnie du Feld-Ersatz-Bat. 1

 1ère compa­gnie du Gren.-Regt. 43

 3e compa­gnie du Gren.-Rgt. 911.

Il est nommé Gefrei­ter (capo­ral) le 1.10.1944. Il appar­tient alors à la 1./G. R. 43.

Hospi­ta­lisé à trois reprises entre le 26.5.1944 et le 1.12.1944, il est encore admis au centre de soins (Kran­ken­sam­mel­stelle) de Copen­hague le 18.3.1945. Sa dernière solde est perçue le 1.5.1945 (30 couronnes).

Prison­nier de guerre le 9.5.1945, il est rapa­trié le 16.6.1945.

Je cherche à en savoir plus sur son parcours. Merci infi­ni­ment pour tout rensei­gne­ment complé­men­taire.

Emma­nuelle Erhart

 manue­rhart@­hot­mail.com

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *