Aloïse FOEGLE – Une des victimes de Tambow

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Fait prison­nier lors du repli de l’Ar­mée alle­mande vers la Rouma­nie, Aloïse Fœglé est envoyé dans un camp à Arma­vir avant d’échouer dans celui de Tambow. Il décède lors de son rapa­trie­ment vers la France.


Témoi­gnage de son fils, Fernand Foeglé.

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *