HERRSCHER Joseph

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Mon oncle incor­poré de force par les alle­mands n’est jamais revenu. Ma
mère et mes grands-parents n’ont jamais su où et comment il avait disparu
(en Alle­magne, en Russie ?) au front ou dans un camp ?

Il s’agit de Herr­scher Joseph né le 16.12.1910 à Sund­hof­fen dans le
Haut-Rhin. Il a proba­ble­ment été incor­poré au début de l’an­née 1944. Sur une lettre de mon oncle, j’ai pu rele­ver le Feld­post­num­mer 01231. L’acte de dispa­ri­tion, datant du 19.05.1948, envoyé par le Minis­tère des Anciens Combat­tants et Victimes de Guerre, mentionne « n’a pas réap­paru à son domi­cile depuis le 20.06.1944 ». Mais sa dernière lettre est datée du 14.10.1944.

Merci de nous aider.

Jean­nine Inguim­berty

 Cour­riel : INGUIMBERTY.JEANNINE@­wa­na­doo.fr

herrscher_joseph.jpg* Fiche du DRK et complé­ments envoyés par Claude Herold : Le Grena­dier-Regi­ment 504 (ou GR 504) est consti­tué sous l’ap­pel­la­tion Infan­te­rie-Regi­ments 504 et placé sous le comman­de­ment de la 291e Infan­te­rie-Divi­sion. Pendant l’hi­ver 1942/43, le IIIe Bataillon a été décimé et dissous, puis recons­ti­tué sous le nom III./GR 506 (28.4.43) avec les survi­vants des GR 504 et 505. En avril 1944, la divi­sion se trouve dans le secteur de Tarno­pol, Brody, puis de Kowel, Lublin (juin-juillet) et sur la Weich­sel à partir d’août. Le régi­ment fut anéanti sur la Weich­sel en janvier 1945.

 La FPN 01231 corres­pond au Stab du Grena­dier Regi­ment 504.

Biblio­gra­phie :

 Die Geschichte der 291. Infan­te­rie-Divi­sion 1940 – 1945, par Werner Conze, Podzun, Bad Nauheim, 1953.

 Die 291. Infan­te­rie-Divi­sion (Elch-Divi­sion) von 1940 bis 1945 im 2. Welt­krieg (Bild­samm­lung) – Kandt/Vogel­sang (Text), Hrsg.: Tradi­tions­ver­band der ehem. 291. Inf.Div., Wupper­tal, 1983.

 Sturm­ba­taillon – Die 291. Infan­te­rie-Divi­sion im Raum Weli­kije Luki (Teil 1), par Erich Gliesche, Selbst­ver­lag.

 Wolchow-Kessel­schlacht der 291. Infan­te­rie-Divi­sion (Bild­band), par Georg Gund­lach, Eigen­ver­lag Georg Gund­lach, Bingen am Rhein, 1995.

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *