KINTZ René

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

coif­feur (* Graf­fens­ta­den 23.3.1922). Réside à Graf­fens­ta­den au moment de son incor­po­ra­tion de force. Après le RAD à Will­städt en 1941, il est incor­poré dans la Luft­waffe le 17.10.1942 à Kassel, Essen et Leip­zig. Il est Gefrei­ter à la FLAK ; il est d’ailleurs présent lors du bombar­de­ment et de la destruc­tion de Kassel le 8 septembre 1944 par les Alliés. Il est ensuite muté dans la Wehr­macht en décembre 1944. Lors de l’avan­cée russe aux envi­rons de Stet­tin (Pologne) en janvier 1945, il se tire une balle dans le bras. Il est soigné à l’hô­pi­tal mili­taire de Amstet­ten (Autriche), puis s’échappe vers la France et rentre en avril 1945. Il a toujours été le seul Alsa­cien dans ses unités. En juillet 1945, il rentre dans les démi­neurs. Après son école, il est respon­sable du nettoyage du secteur entre Rhinau et Gers­theim. Il est employé dans le démi­nage jusqu’en septembre 1946 ; il travaille avec des prison­niers alle­mands et prend égale­ment sous ses ordres les démi­neurs ayant achevé le nettoyage de la côte atlan­tique.

Rensei­gne­ments four­nis par l’in­té­ressé.

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *