La SNIFAM et l’Al­sace récom­pensent le courage des Normands

Commentaire (0) Actualité

 

Le 27 juillet 2013, à Bret­te­ville-sur-Ay ( Manche) des diplômes de recon­nais­sance ont été remis par l’Al­sace – et par l’in­ter­mé­diaire de la SNIFAM (Soli­da­rité Normande aux Incor­po­rés de Force d’Al­sace-Moselle) – à des enfants de Normands dont les parents ont aidé des incor­po­rés de force dans leur évasion, sauf Roger Hébert (3e depuis la gauche) qui, alors âgé de 15 ans, orga­nisa la déser­tion de deux Alsa­ciens.

Ce week end du 27 juillet 2013 a eu lieu un Salon du Livre à Bret­te­ville-sur-Ay. La SNIFAM y propo­sait divers ouvrages sur les incor­po­rés de force alsa­ciens-mosel­lans.

André Hugel, président de la Société d’his­toire et d’ar­chéo­lo­gie de Rique­wihr, y a donné une confé­rence sur l’An­nexion et les « Malgré-Nous » devant un audi­toire très atten­tif.

La SNIFAM a décerné des diplômes venus d’Al­sace aux familles normandes, en remer­cie­ment d’avoir eu le courage d’ai­der des Alsa­ciens et des Mosel­lans à s’éva­der de la Wehr­macht ou de la Waffen-SS.

Snifam_1.jpgSnifam_2.jpgSnifam_3.jpgSnifam_4.jpg

De gauche à droite : Pierre Leconte, Monique Guillard, Roger Hébert, Michel Lemarquier, Mr et Mme Collette, André Hugel, Françoise Guillard, Maurice Orvain, Jean Bézard , Marie-Rose Guillard. Anne Guillard était absente.

 Voir aussi : http://www.lalsace.fr/actua­lite/2013/08/08/la-recon­nais­sance-de-l-alsace-a-ceux-qui-ont-aide-des-malgre-nous?utm_source=direct&utm_medium=news­let­ter&utm_campaign=a-la-une

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *