L’in­cor­po­ra­tion de force en chiffres

Commentaire (0) Les incorporés de force

 

NB : Dans l’état actuel de nos connais­sances, il ne s’agit que de chiffres esti­ma­tifs.

 130.000 incor­po­rés de force (64.000 dans le Bas-Rhin, 36.000 dans le haut-Rhin, 30.000 en Moselle).

 21 classes d’âge mobi­li­sées en Alsace, 14 en Moselle.

 30 à 40.000 incor­po­rés de force morts.

 Nombre de morts après le 8 mai 1945 inconnu.

 entre 11 et 20.000 incor­po­rés de force portés dispa­rus.

 30.000 incor­po­rés de force bles­sés ou inva­lides.

 Envi­ron 2000 Alsa­ciens de la classe 1926 incor­po­rés d’of­fice dans la Waffen-SS en février 44.

 Au moins 2000 Français (incor­po­rés de force, enga­gés volon­taires, prison­niers 39–40, origi­naires de toute la France) morts au seul camp de Tambov.

 12.000 incor­po­rés de force dispa­rus dans les camps sovié­tiques.

 6800 veuves d’in­cor­po­rés de force.

 20.000 orphe­lins.

 3000 Alsa­ciennes ont été incor­po­rées de force.

 Envi­ron 1000 d’entre elles sont toujours portées dispa­rus.

 Nombre de mortes inconnu.

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *