NONNENMACHER Joseph

Commentaire (0) Ce qu'il pouvait en coûter de ne pas se soumettre à l'ordre nazi

 

Joseph Nonnen­ma­cher, un Alsa­cien-Miau­lé­tou qui a osé dire non au grand Reich, a été lour­de­ment puni : déporté à Buchen­wald puis à Dora (le camp des V1 et des V2 d’où, en prin­cipe, l’on ne reve­nait pas). Il en est revenu, il a survécu, malgré 18 mois d’en­fer dans les camps nazis, pour témoi­gner.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *