SIGWALT Jean

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

Sigwalt Jean est né le 09/03/1926 à Colmar. Enrôlé au R.A.D le 04/10/1943 à Dieburg, près de Darm­stadt. Incor­poré dans l’ar­mée alle­mande le 11/02/1944 à Castets-en-Dorthe, puis Cara­man dans la divi­sion « Das Reich », remonte vers la Norman­die à partir du 15 juin ; il appar­te­nait au régi­ment « Deut­schland ».

Il est fait prison­nier par les Améri­cains le 17/08 près de Sées et se retrouve au camp de prison­niers de Mulsanne. Ses parents reçoivent, par les Alle­mands, une lettre leur indiquant sa mort le 26/08 à Elbeuf.

Il reste prison­nier le temps que son statut de français soit reconnu. Libéré, le 08/12, il s’en­gage le 09/12 comme engagé volon­taire au groupe de Bataillon de Marche de Maine-et-Loire. le 15/02/1945, il est muté au 3e Hussards. Promu Briga­dier le 01/04, il termine la guerre en Alle­magne.

Cerise sur le gâteau, si je peux me permettre, il défile sur les Champs-Élysées le 14 juillet. Promu briga­dier-chef le 16/09.

Voici un cours résumé de la jeunesse d’un gamin de 17 ans. Mon père ne s’est jamais plaint. Il consi­dé­rait avoir eu beau­coup de chance de s’en être sorti indem­ne… physique­ment. Mora­le­ment, il a été touché car malheu­reu­se­ment 5 de ses 8 meilleurs copains ont été tués.

Mon père avait été très marqué après la guerre quand il était allé voir la mère de l’un de ses cama­rades tué. Cette pauvre femme lui avait « repro­ché » d’être vivant.

sigwalt_1.jpg
Sur la photo mon père est à gauche, les autres devant être alle­mands car ces derniers se méfiaient des Alsa­ciens.

siwalt_caraman_1.jpgsigwalt_caraman_2.jpg
A Cara­man. Jean Sigwalt serait le 1er à gauche. Quelques noms ont été notés à l’ar­rière de la photo.

sigwalt_2.jpgsigwalt_3.jpgsigwalt_4.jpgsiwalt_5.jpg
sigwalt_6.jpgsigwalt_7.jpg

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *