TRANSFERT DU MUSEE DE TAMBOW D’AMNEVILLE VERS L’ESPACE-MÉMOIRE DE HAGONDANGE

Commentaire (0) Actualité

 

dscf8561.jpg La muni­ci­pa­lité d’Am­né­ville et l’Ami­cale des Anciens de Tambow repré­sen­tée par M. Schlumpf ont pris l’ini­tia­tive de trans­fé­rer les collec­tions du « Musée de Tambow » d’Am­né­ville vers l’As­co­mémo à Hagon­dange. L’As­co­mémo a donc récu­péré des mannequins, le drapeau des « 1500 », des objets fabriqués au camp 188, des docu­ments sur des Malgré-Nous de la vallée de l’Orne, des livres, mais aussi des vitrines. Des espaces de l’ex­po­si­tion perma­nente ont été modi­fiés.

Très symbo­lique­ment, ces collec­tions ont fusionné avec celles de la Fédé­ra­tion des Anciens de Tambow de feu Jean Thuet, évène­ment inima­gi­nable il y a encore 5 ans tant l’ani­mo­sité entre les deux asso­cia­tions était grande depuis plusieurs décen­nies.

L’As­co­mémo possède la plus belle collec­tion sur Tambow et sur les Malgré-Nous permet­tant de conser­ver ces mémoires de façon concrète alors que la géné­ra­tion concer­née par ce drame de l’an­nexion nazie dispa­raît inéluc­ta­ble­ment. D’ailleurs, de plus en plus, des enfants désor­mais sexa­gé­naires de Malgré-Nous lui déposent les archives de leur père de crainte qu’elles ne dispa­raissent.

dscf8562.jpg

Trans­fert du Musée de Tambow d’Am­né­ville vers l’Es­pace-Mémoire Hagon­dange
Quelques repères

Fin 1943-octobre 1945 : Envi­ron 18 000 Alsa­ciens-Mosel­lans incor­po­rés dans la Wehr­macht faits prison­niers de guerre en URSS sont rassem­blés au camp n°188 de Tambow à 450 km au sud-est de Moscou. Envi­ron 3 000 y décèdent.
7 juillet 1944 : unique trans­fert en temps de guerre de 1 500 inter­nés de Tambow vers Alger via Téhé­ran.
Août 1945 – Octobre 1945 : rapa­trie­ment en trois convois des Alsa­ciens-Mosel­lans de Tambow.
12 septembre 1965 : 1er congrès des Anciens de Tambow et camps assi­mi­lés à Ober­nai, vingt ans après la libé­ra­tion du camp. Une mémoire et des reven­di­ca­tions spéci­fiques s’éta­blissent en dehors des asso­cia­tions de Malgré-Nous.
21 septembre 1967 : 1ere expo­si­tion d’objets et de dessins à Séles­tat. L’ex­po­si­tion devient itiné­rante. Elle est réac­ti­vée par la Fédé­ra­tion des Anciens de Tambow (FAT) de Mulhouse prési­dée par Jean Thuet dans les années 90 et fait escale notam­ment à Thion­ville, Faré­bers­vil­ler et Sarre­gue­mines.
Mars 1969 : scis­sion au sein de l’as­so­cia­tion autour de la problé­ma­tique du « Club des Français ».
7 juin 1980 : 6e congrès inter­dé­par­te­men­tal de l’Ami­cale à Amné­ville. Un millier de parti­ci­pants. Expo­si­tion « Tambow, l’inou­bliable camp des Français »
17 novembre 1987 : à l’ini­tia­tive de l’Ami­cale des Anciens de Tambow de la vallée de l’Orne prési­dée par Jean-Raymond Klein, et avec le soutien du maire Jean Kiffer, inau­gu­ra­tion du Musée de Tambow dans une salle de classe de l’école du Parc à Amné­ville.
18 juin 1989 : l’As­co­mémo nouvel­le­ment créée expose au musée de Tambow.
25 octobre 1998 : inau­gu­ra­tion de la stèle du souve­nir au parc d’Am­né­ville.
2 avril 2005  : trans­fert du musée dans le forum de la média­thèque Jean Morette d’Am­né­ville et de la stèle aux abords.
15 mai 2009 : décès de Jean Thuet.
Février 2010 : l’As­co­mémo hérite de la FAT de Mulhouse des collec­tions d’objets, de docu­ments, de livres, des dessins origi­naux de l’ex­po­si­tion de 1967. Nous sommes ainsi dépo­si­taires de la plus impor­tante collec­tion et docu­men­ta­tion sur le camp 188.
23 octobre 2011 : le musée d’Am­né­ville est cédé à la ville.
27 juillet 2014 : décès de Jean-Raymond Klein.
31 décembre 2014 : l’As­so­cia­tion Natio­nale des Malgré-Nous et Réfrac­taires prési­dée par Louis Harig est dissoute. Nous héri­tons des drapeaux et des archives de l’as­so­cia­tion. La partie « fonc­tion­ne­ment » est réver­sée aux archives dépar­te­men­tales.
Janvier 2015 : la direc­trice de la média­thèque d’Am­né­ville découvre Asco­mémo. Spon­ta­né­ment, elle suggère de rapa­trier vers l’Es­pace-Mémoire les collec­tions du musée, mori­bond. Plusieurs réunions avec la muni­ci­pa­lité, l’Ami­cale et l’As­co­mémo sont orga­ni­sées pour en défi­nir les moda­li­tés.
Décembre 2015 : le démé­na­ge­ment du musée d’Am­né­ville est effec­tué par les membres de l’As­co­mémo. Les deux collec­tions de l’Ami­cale et de la Fédé­ra­tion sont réunies après 46 ans d’ini­mi­tié.

 Contact : 03 87 72 08 65 ou 06 09 49 75 29
asco­me­mo@­wa­na­doo.fr

ASCOMEMO
7, rue du Docteur Viville
57300 Hagon­dange

 Visites : tous les mercre­dis de 9h à 12h, tous les jeudis sauf vacances scolaires de 17h à 19h et sur RV

Vous pouvez égale­ment consul­ter notre site : http://asco­memo.chez.com/

dscf8564.jpg

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *