TROIS INCORPORÉS DE FORCE DÉSERTENT A CAMBERNON

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Le 26 ou 27 juillet 1944, sur le terri­toire de la commune de Camber­non, tout près de Coutances, dans la ferme de la Ciroue­rie, tenue par Monsieur Georges COLLETTE et son épouse Marie, trois Alsa­ciens incor­po­rés de force, dans la Waffen-SS ont déserté.

Ces déser­teurs ont demandé protec­tion à Monsieur Georges COLLETTE alors âgé de 49 ans. Gérard, le fils de Georges, âgé de 12 ans à l’époque était présent. Les déser­teurs remirent leurs armes à Georges COLLETTE afin qu’elles soient dissi­mu­lées. Lors de la mani­pu­la­tion d’une des armes, un coup est parti. La balle est toujours dans une cloi­son de la maison. Fort heureu­se­ment personne ne fut atteint. Ce fait eut lieu dans une pièce au 1er étage de la ferme.

Tout près de là se dérou­lait un impor­tant combat de chars. Bien­tôt des Améri­cains arri­vèrent dans la cour de la ferme. Monsieur Georges COLLETTE leur confia les trois déser­teurs, ils furent donc prison­niers. Selon Gérard COLLETTE, ces faits se dérou­lèrent dans la durée d’une seule et même jour­née.

La famille COLLETTE et l’as­so­cia­tion « SOLIDARITÉ NORMANDE aux INCORPORÉS DE FORCE ALSACIENS et MOSELLANS  » (S.N.I.F.A.M.) aime­raient retrou­ver ces déser­teurs ou leurs familles et remer­cient par avance toutes les personnes qui auraient eu connais­sance de ces déser­tions.

Le 14 septembre 2012.

Jean BÉZARD
Secré­taire de la S.N.I.F.A.M.

 Cour­riel : aubertn@­wa­na­doo.fr

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *