MENGUS Jean-Pierre

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Photo de J-P Mengus et sa fiancéeIncor­poré en mai 1943, c’est un long périple – ponc­tué de combats et d’hos­pi­ta­li­sa­tions – qui attend Jean-Pierre Mengus (+ 11.9.2009) sur le front de l’Est. Après avoir été envoyé à Dnie­provs­kaja, à l’ex­trême Est de la tête de pont de Niko­pol, la retraite de l’Ar­mée alle­mande va le mener jusqu’à l’hô­pi­tal de Biele­feld. C’est là qu’il sera fait prison­nier par les Améri­cains en avril 1945.Jean-Pierre Mengus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *