SPEISSER Arsène

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

Speisser_Arsene.jpg Origi­naire de Geis­pol­sheim, Arsène Speis­ser est incor­poré dans l’in­fan­te­rie le 12.11.1944 à Rostock, Grau­denz et, en tant que seul Alsa­cien, à Windau en Letto­nie, où il reste, sans combattre, jusqu’à la capi­tu­la­tion de l’ar­mée alle­mande le 9 mai 1945. C’est ainsi qu’il entre en capti­vité chez les Russes. Il se retrouve interné à Lenin­grad de juillet 1946 à août 1947 : sur les 13 à 15000 prison­niers parqués dans une usine, il ne rencontre pas d’autres Alsa­ciens. Il travaille en divers endroits, y compris chez des paysans ; là, à l’été 1947, il voit comme les rations des civils avaient baissé si bien que ceux-ci ne pouvaient guère leur donner quelque chose. Il raconte égale­ment que les gardiens ne les ont pas maltraité, que la nour­ri­ture était certes insuf­fi­sante, mais correcte, et qu’ils touchaient un petit salaire qui permet­tait d’amé­lio­rer l’or­di­naire à la cantine du camp.
Bien qu’il s’était signalé comme Alsa­cien, Arsène Speis­ser n’a pu obte­nir de carte de la Croix-Rouge pour donner des nouvelles à sa femme. En août 1947, il a été trans­féré dans un camp du NKWD à Odessa. Toutes les natio­na­li­tés y étaient repré­sen­tées, en majo­rité des Alle­mands, des Yougo­slaves et des Tché­co­slo­vaques.

En septembre, le colo­nel Marquié accom­pa­gné d’of­fi­ciers vient leur annon­cer qu’ils allaient être rapa­triés et fait distri­buer des ciga­rettes et des rasoirs. Le départ a lieu le 25 octobre. Il s’ar­rête cinq semaines en Rouma­nie et rejoint Wiener-Neus­tadt le 6 décembre, puis deux semaines plus tard, Vienne, puis Kehl le 2 janvier 1948 où débarquent 25 hommes : 10 Alsa­ciens, 1 Français « de l’In­té­rieur » et quelques Luxem­bour­geois et Belges.

Source : I. Gihr, Aus Russ­land zurück. Ein Wirt aus Geis­pol­sheim kommt nach zweijäh­ri­ger Gefan­gen­schaft heim, Cigognes n°4, 25.1.1948, p.1–2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *