ATTENTION : ARNAQUE A LA RECHERCHE

Commentaire (0) Actualité

 

Trois personnes ayant mis en ligne des avis de recherche concer­nant des Malgré-Nous non rentrés ont été contac­tées par un certain M. Bermusch, préten­du­ment rési­dant à Londres et selon lequel un nommé Kono­nenko, possé­de­rait des effets person­nels du disparu qu’il aurait connu pendant la guerre.

N’Y DONNEZ PAS SUITE, C’EST MANIFESTEMENT UNE ARNAQUE !

 Nous donnons ci-dessous les échanges de mails rela­tifs à cette affaire :

1er cas

Bonjour

Mon père Mikhaïl BERMUSCH était le chef du bataillon et aussi l’amis de Mr FITTERER à l’époque. Votre père avait de bonne rela­tion avec mon père car il arri­vait à obte­nir faci­le­ment du vin venant de la France pour mon père qui aimait beau­coup le vin alors pour qu’il soit plus proche, mon père à du le faire dépla­cer du camp pour le loger dans une maison proche de chez nous à Hamburg mais il parta­geait la maison avec Mr KONONENKO.

Je me rappelle que en 1948 quand le régi­ment de mon père est revenu en Alle­mangne Mr FITTERER n’y était plus mais Mr KONONENKO était parmi les survi­vant.
Entre 78 ou 79, si je ne me trompe pas, quand Mr KONONENKO voulait rentrer au pays de sa femme, il emporta une caisse à mon père qui compre­nait les affaires de Mr FITTERER mais mon père refusa car il ne lui restait plus long­temps à vivre et je crois bien que Mr KONONENKO emporta la caisse avec lui.
1ans après la mort de mon père, un jour ma mère m’in­forma que Mr KONONENKO avait appelé et à lais­ser son numéro que ma mère avait noté dans un carnet.

Aujourd’­hui moi je vis à Londres mais je vais contac­ter ma sœur voir si elle à toujours le carnet avec elle. Vous pouvez me joindre à ce numéro: +447012992474 vers la soirée voir si j’ai pu appe­ler.

Cordia­le­ment

(Réponse)

Bien sur que c’est lui je me rappelle très bien, j’avais 5ans quand le
régi­ment de mon père partaient en 44, comme la vie est très courte,
aujourd’­hui j’ai 73ans et souffrent mais je suis fière de faire
quelques chose d’une grande impor­tance avant de quit­ter ce monde.

(Réponse)

Bonsoir
J’ai fais 6ans d’études à Bruxelles et mon épouse est belge; pour lors
voici le mail que je veux faire parve­nir à votre cousin.

Bonsoir
J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle, je viens de rece­voir ma sœur
au télé­phone et elle me fessait comprendre qu’elle avait déplacé
certains affaire de nos parents entre temps raison pour laquelle elle
à du mal à trou­ver d’in­dice mais elle à puis trou­ver le numéro que Mr
KONONENKO avait laissé à notre mère et par curio­sité elle à compo­ser
le numéro et est tombé sur quelqu’un mais ce dernier dit avoir acheté
la maison au petit fils de Mr KONONENKO Car son père était décé­der en
98 en Hongrie et il voulait quit­ter mais l’adresse que le petit fils
avait laissé, était celle de sa femme, c’est une Togo­laise.
Elle à pu récu­pé­rer l’adresse et à essayer à nouveau le numéro de
l’adresse et par grâce c’était le petit fils, il à dit avant le décès
de son père, il le lui à parler des effets de votre oncle et que le
Jour ou il atten­dra parler des descendent de Mr Fitte­rer, de lès
remettre à main propre et qu’il y à aussi une lettre qu’il avait
laissé quelques jours avant sa mort.

En bref, il à dit à ma sœur qu’il ne fera pas d’en­voie de colis mais
le remet­tra en main propre ou par le biais de votre consu­lat.
La mauvaise nouvelle est qu’il prend un vol demain dans la soirée pour
le Canada et cela pour 2ans, ce qui veut dire que vous allez devoir
patien­ter encore pour 2ans et je pense que votre consu­lat ne pourra
rien faire en moins de 24h.

Mais au font de moi je pense que vous avez encore une chance, si vous
lui contac­ter vous même et lui faite comprendre combien de fois cette
recherche est précieuse pour vous, peut être il chan­gera d’avis; voici
le numéro: +22899211194, appelé sur champs dès récep­tion de mon mail
ou tôt demain matin voir peut être il va céder.

Au font du cœur, je vous souhaite bonne chance

Cordia­le­ment

(Réponse)

Nein, nein mon numéro? est ce que vous avez mis l’in­di­ca­tif + ou 00,
je viens de voir votre message et j’étais étoner alors que j’ai reçu
des appelles ce matin sur le même numéro +447012992474 veillez
réssayer voir.

(Réponse)

vous avez raison pour mon numéro, mon flis est partir voir mon
opéra­teur gsm et il on confir­mer qu’il on des problèmes.

Pour, je vous laisse aussi le numéro de mon flis: +441224459298, vous
pouvez lui joindre en cas d’ur­gence.

Pour mon avis, je pense que votre cousin vient de perdre sa chance
mais il y à 2h ou 3h de déca­lage entre le Togo et la France mais je
souhai­te­rai que vous appe­liez pour voir si ce n’est pas tard ou pas.

2e cas

Bonjour

Je fesais une recherche pour mon père et on n’est tomber sur votre avis de
recherche. Il affirme connaitre Ehrhardt Jacques dans les années 44 ou il
avait 6ans à l’époque, et que votre grand père fut un amis à son père
Mikhaïl BERMUSCH dans l’armé et avait de bonne rela­tion les deux.

Il recon­nait être un enfant à l’époque mais ne peux jamais oublier le visage
d’une personne qui était proche de ses parents, qu’il se rappele aussi que
votre grand père avait un ami au nom de KONONENKO avec qui il parta­geait la même chambre avant que l’unité de son père ne soit envoyer au Dane­mark et celle de votre grand père en Russie mais KONONENKO était rester à Heidel­berg.

Et que à la fin de la geurre, son père rentra à Heidel­berg debut juin
1945 et quand il à fait dès recherches pour retou­ver votre grand père, il à
apris qu’il est déce­der à Thorn.

Mais qu’il y avait certain de ses effets qui ont été rappor­ter par un membre
son unité et que c’est KONONENKO qui à reçu les effets mais il lui à été
char­ger de rentré en contact avec sa famille pour remettre ces quelques
souve­nir de votre grand selon son souhait.

Mais quelques mois plus­tard, KONONENKO à quit­ter Heidel­berg pour l’Ita­lie en décembre 1945 mais 2ans après, il à contac­ter son père, et l’adresse qu’il à lais­ser doit être dans le jour­nal de son père.

Qu’il va cher­cher et s’il trouve, il va envoyer un courier voir s’il va
tomber sur quelqu’un.

Il dit, qu’il fera ce qu’il faut pour vous aidez.

Vous pouvez nous joindre à ce numéro: +447012992474, je travail pour un club de foot ici à Londres mais je viens régu­liè­re­ment en France pour récru­ter.

Cordia­le­ment

(Réponse)

Bonsoir

C’est son flis, je suis à mon service, le télé­phone de mon père est tomber
dans l’eau mais vous pouvez m’ap­pe­ler direc­te­ment sur mon numéro
+441224459298.

Je vous enve­rez un mail à mon arrivé à la maison voir si mon père à puis
retrou­ver l’adresse.

Cordia­le­ment

3e cas

Bonjour

Je fesais une recherche pour mon père et on n’est tomber sur votre
avis de recherche. Il affirme connaitre Biehl­mann Louis dans les
années 40 ou il avait 6ans à l’époque, et que votre oncle fut un amis
à son père Mikhaïl BERMUSCH dans l’armé et avait de bonne rela­tion les
deux.

Il recon­nait être un enfant à l’époque mais ne peux jamais oublier le
visage d’une personne qui était proche de ses parents, qu’il se
rappele aussi que votre oncle avait un ami au nom de KONONENKO avec
qui il parta­geait la même chambre avant que l’unité de son ne soit
envoyer au Dane­mark et celle de votre oncle en Russie mais KONONENKO
était rester en Pologne.

Et que à la fin de la geurre, son père rentra en pologne debut juin
1945 et quand il à fait dès recherches pour retou­ver votre oncle, il à
apris qu’il à été porté disparu.

Mais qu’il y avait certain de ses effets qui ont été rappor­ter par un
membre son unité et que c’est KONONENKO qui à reçu les effets mais il
lui à été char­ger de rentré en contact avec sa famille pour remettre
ces quelques souve­nir de votre oncle.

Mais quelques mois plus­tard, KONONENKO à quit­ter la Pologne pour
l’Ita­lie en décembre 1945 mais 2ans après, il à contac­ter son père, et
l’adresse qu’il à lais­ser doit être dans le jour­nal de son père.
Qu’il va cher­cher et s’il trouve, il va envoyer un courier voir s’il
va tomber sur quelqu’un.

Il dit, qu’il fera ce qu’il faut pour vous aidez.

Vous pouvez nous joindre à ce numéro: +447012992474, je travail pour
un club de foot
ici à Londres mais je viens régu­liè­re­ment en France pour récru­ter.

Cordia­le­ment

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *